• Parti de Marseille pour une expédition vers l'Atlantique nord, Pythéas découvrit bien au-delà de la Grande-Bretagne une île qu'il baptisa Thulé et fut le premier à rapporter que la mer pouvait geler. À son retour, il consigna ses travaux scientifiques en astronomie, géographie et océanographie dans un traité De l'Océan, qui fut abondamment commenté et copié pendant toute l'Antiquité. Aucune page de son oeuvre n'a survécu. La plupart des commentateurs de l'Antiquité le traitèrent d'affabulateur, voire de menteur. Une mer gelée ? Quelle galéjade ! Son nom tomba dans l'oubli. Dans cette biographie imaginaire, François Garde réhabilite le marin, le Marseillais, l'astronome et le scientifique. Il retrace le destin d'un explorateur au temps d'Alexandre le Grand, et interroge le parcours d'un homme dont la vie fut guidée par la curiosité, la persévérance et la volonté de transmettre le savoir.

  • L'île française de Kerguelen, aux confins des cinquantièmes hurlants, déserte, grande comme la Corse. Son relief rugueux - volcan éteint, tables de basalte, dôme glaciaire, vallées abruptes, lacs allongés, plages de sable noir - qu'aucun sentier ne parcourt. Son climat froid, constamment venteux, pluvieux. Sa faune exceptionnelle et paisible - manchots, éléphants de mer, otaries, albatros, dauphins... Quatre hommes avec vingt-cinq kilos sur le dos. Vingt-cinq jours de marche. Un récit hors normes.

  • Au milieu du XIXe siècle, Narcisse Pelletier, un jeune matelot français, est abandonné sur une plage d'Australie. Dix-sept ans plus tard, un navire anglais le retrouve par hasard : il vit nu, tatoué, sait chasser et pêcher à la manière de la tribu qui l'a recueilli. Il a perdu l'usage de la langue française et oublié son nom.
    Que s'est-il passé pendant ces dix-sept années? C'est l'énigme à laquelle se heurte Octave de Vallombrun, l'homme providentiel qui recueille à Sydney celui qu'on surnomme désormais le «sauvage blanc».

    Inspiré d'une histoire vraie, Ce qu'il advint du sauvage blanc a été récompensé par huit prix littéraires, dont le Goncourt du premier roman 2012.

  • L'effroi

    François Garde

    Quand, un soir de première à l'Opéra Garnier, Louis Craon, chef d'orchestre de renommée internationale, fait le salut nazi, la stupeur est si grande que personne ne bouge dans la fosse, ni dans la salle. Personne, sauf un altiste, Sébastien Armant, qui le premier se lève et tourne le dos au chef.
    En quelques secondes, ce geste spontané et presque involontaire, immédiatement relayé par les médias, transforme Sébastien Armant en héros. Dès le lendemain, toutes les rédactions s'arrachent «l'homme qui a dit non». Le musicien jusqu'ici inconnu se laisse emporter dans un tourbillon de sollicitations incessantes, jusqu'au moment où un mystérieux groupe extrémiste revendiquant le geste de Craon le prend pour cible.
    Récit au jour le jour d'une existence qui bascule, L'effroi pose de manière originale la question de l'obéissance et de l'héroïsme ordinaires.

  • « Descendre de l'avion tout fripé d'un long voyage. Admirer des palmiers bercés par la nuit tropicale. Ôter son pull. Régler sa montre sur un nouveau fuseau horaire. Se laisser cueillir par un mélange de senteurs iodées et sucrées. Entendre des rires, des appels, des pleurs, des embrassades. Errer dans une aérogare moderne, climatisée, étonnamment banale.
    Bienvenue outre-mer. » En seize chapitres thématiques (Partir, Marcher, Prier, Manger etc.), François Garde raconte la richesse et la multiplicité de l'outre-mer, où il a vécu pendant plusieurs années. Un texte qui invite au voyage autant qu'à la réflexion.

  • On peut penser son village, son pays, son continent dans les limites de leurs horizons respectifs. Qui veut penser la planète doit aussi se tourner vers les pôles.

    Les pôles définissent l'axe de rotation de notre planète. Nous découvrons aujourd'hui qu'en prêtant attention à ces zones extrêmes et remarquables, au-delà de la curiosité et de l'émerveillement ébahi qu'elles nous inspirent, nous nous exposons à des questionnements inédits et mesurons l'étendue de nos responsabilités.
    Grand arpenteur des paysages polaires, le romancier François Garde, qui fut administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (2000-2005), tire de sa connaissance intime des extrémités boréales et australes, et de son plaisir à la faire partager, une juste vision de ce que ces espaces sont aussi devenus pour nous : une source d'inquiétude, une raison d'agir et le marqueur de notre destinée. Mais si les pôles ont leur géopolitique, indissociable de l'évolution globale de nos sociétés et du gouvernement du monde, ils ont aussi leur morale, faite d'obstination et de patience, d'humilité et de solidarité. C'est au nom de celle-ci que François Garde intervient dans le débat.

  • Pour trois couronnes

    François Garde

    Dans le bureau de feu Thomas Colbert, un magnat du commerce maritime, Philippe Zafar, le jeune préposé au classement des archives, découvre un bref texte manuscrit, fort compromettant pour celui qui sen avérerait lauteur.
    Aveux déguisés du défunt? Exercice littéraire sans conséquence? Philippe Zafar se lance dans une enquete qui va vite prendre une dimension ´r laquelle rien ne l'avait préparé.
    On retrouve dans ce roman daventures, déployé sur un siccle et trois continents de lAmérique du Nord aux tropiques , lécriture vive et talentueuse de François Garde dont le précédent livre, Ce quil advint du sauvage blanc, a été récompensé par huit prix littéraires, parmi lesquels le prix Goncourt du premier roman.

  • Lénine à Chamonix

    François Garde

    • Guerin
    • 9 Juillet 2020

    Un jour de l'été 1903, un agitateur russe débarque à Chamonix, filé par un agent de la police secrète du tsar. Qu'a dit le jeune Lénine à son hôte chamoniard pour le convaincre de vendre ses emprunts russes avant la révolution annoncée?? Dans Lénine à Chamonix, François Garde se glisse dans ce «? clignement d'oeil?» de l'histoire et déploie son récit avec la jubilation que procure la liberté littéraire. Ses dix autres «?nouvelles de montagne » se déroulent de nos jours et croquent avec acuité et gourmandise des personnages, des attitudes mentales, des métiers... et mille manières d'habiter le monde là où les hauteurs (parfois fantastiques) imposent leur loi.

  • 1843 : Narcisse Pelletier, un jeune marin français, est abandonné sur une plage d'Australie. Recueilli par une tribu aborigène, il adopte leurs coutumes et oublie peu à peu qui il est et d'où il vient. Dix-sept ans plus tard, il est retrouvé et ramené en ville. Un géographe tente alors de percer le mystère de cet être fascinant, que l'on nomme désormais « le sauvage blanc ».
    Inspiré d'une histoire vraie, l'étonnant parcours de Narcisse Pelletier est l'occasion d'interroger notre rapport à l'autre, mais aussi nos conceptions de la différence, de l'identité, de la sauvagerie et de la civilisation.

    Dossier pédagogique de Elsa Rouvière.

  • « Vous, roi de Naples ? Le titre dont vous vous parez n'existe pas. Le droit de conquête est réservé aux princes. Un aventurier ne saurait s'en prévaloir. Vous n'êtes... rien, Monsieur. » En 1815, Joachim Murat tente de reconquérir le trône de Naples, qu'il vient de perdre après six ans de règne. L'ascension de ce fils d'un aubergiste du Quercy, devenu général de la Révolution, puis maréchal d'Empire n'avait jusque-là jamais connu d'autres limites que la volonté de Napoléon. Le destin de celui que Caroline Bonaparte avait choisi pour époux s'arrête soudain brutalement. Capturé, jeté en prison, il est exécuté le 13 octobre 1815.
    Roi par effraction raconte la trajectoire d'un homme devenu roi en forçant les portes de l'Histoire.

  • Ni récit de voyage ni traité scientifique, ce livre part sur les traces d'une des plus fascinantes créatures du règne animal, la baleine. François Garde a choisi de mener son enquête le nez au vent, débusquant dans les recoins les plus inattendus de notre planète et de notre culture histoires, souvenirs, paysages, qu'il a tissés ensemble pour former une sorte d'épopée. On découvrira ou redécouvrira ici la baleine des livres : Jonas , Moby Dick , Pinocchio . La baleine des baleiniers : chasses héroïques, usines baleinières à l'abandon, gestes oubliés. Les secrets de la place de la Baleine à Lyon ou de la rivière de la Baleine au Québec. Les baleines des images publicitaires, les baleines en peluche, les baleines de musée et tant d'autres traces énigmatiques ou familières, monumentales ou presque invisibles des rencontres entre l'homme et la baleine. Animé tout du long par la curiosité insatiable et l'inventivité narrative de François Garde, La baleine dans tous ses états est un livre méditatif et ironique, burlesque et profond, poétique et érudit.

  • Les institutions de la Nouvelle-Calédonie, fixées pour l'essentiel, conformément à l'accord de Nouméa du 5 Mai 1998, par la loi organique du 19 mars 1999, sont profondément originales et parfois même en rupture avec les traditions les mieux établies du droit français. Ce livre tente non seulement d'expliquer la nouvelle donne institutionnelle, mais aussi de montrer de quelle dialectique elle résulte.

  • Paul-emile victor

    François Garde

    Il fut l'un de nos derniers explorateurs. Au lendemain de la guerre, il suscite la volonté politique de la France d'être présente en Antarctique et, pendant trente ans, dirige les expéditions polaires en terre Adélie. Il ne passe cependant aucun hivernage au pole Sud, et lorsqu'il revient à Paris, il mobilise tous ses talents pour faire partager son rêve et trouver les moyens de mettre en oeuvre un programme scientifique sur cette autre planète qu'est le continent blanc. Toujours en quête de nouveaux horizons, il se lance dès le début des années 1960 dans la défense de l'environnement, déplorant la «bêtise» des gouvernements et des individus qui font passer leurs intérêts immédiats avant l'intérêt général de la planète. En 1977, au faîte de sa popularité, il se retire à Bora Bora, où il devient Mata Uira, «Yeux étincelants». Il continue à plaider en faveur de la France antarctique, tout en se souciant d'entretenir sa légende dorée. Il meurt en Polynésie en 1995.

  • A beau mentir qui vient de loin Nouv.

  • Un drame de conscience entre bien d'autres dans les Services Secrets français. L'assassinat élevé à hauteur d'avertissement politique par un homme d'État. Et, naturellement, l'on charge de cette sale besogne l'ami de la victime désignée. Drame de conscience ou absurdité kafkaïenne des Services Secrets français ? La question reste posée tout au long des mille péripéties de ce roman-vérité, si proche de la réalité et si exact que, au moment de « l'affaire Fournier », la presse identifie ses personnages avec des figures du SDECE qui défraient l'actualité. Le personnage central est Roi-René. Il est l'énigmatique chef du contre-espionnage. Qui sert-il en réalité ? L'Est ou l'Ouest ? La vérité perce entre les lignes. Mais le lecteur ne la découvrira qu'à la fin, avec stupéfaction, comme il a découvert en lisant la presse que le SDECE aurait été manoeuvré par des agents favorables aux Soviets. Mais ce Roi-René n'est-il pas, en définitive, un homme qui s'illusionnait sur lui-même et sur une certaine idée de la France ?

  • Faut-il croire ou ne pas croire à la réalité des OVNI ? C'est un faux problème. Au Moyen Age, fallait-il croire ou ne pas croire à la réalité de la foudre, donc aux possibilités futures et prodigieuses de l'électricité ? Au XIXe siècle, fallait-il croire ou ne pas croire à la structure atomique de la matière, donc aux possibilités de captation d'énergies fabuleuses ? Demain, qu'apportera l'étude systématique et scientifique du Fantastique et du Bizarre dont les phénomènes OVNI ne sont qu'une manifestation, probablement la plus évidente ? Qui sont donc les « Chasseurs d'OVNI » ? Des pratiquants d'un ésotérisme facile ? Des curieux, des dilettantes doutant par snobisme intellectuel des affirmations d'une pratique scientifique souvent décevante ? Des idéologues partant en guerre contre un rationalisme démodé ou des modes de pensée imposés ? Ils sont tout autre chose. Au moment où les scientifiques remettent en cause les fondements mêmes de la Science du XXe siècle, faire le point n'est pas facile. Chasseurs d'OVNI est l'expérience d'un Monsieur Tout le Monde, un peu moqueur, assurément sceptique, mais essentiellement de bonne foi. Après de longues et patientes enquêtes, une constatation s'est imposée à l'auteur : il faut absolument comprendre les phénomènes OVNI pour que la planète Terre puisse continuer la prodigieuse aventure humaine et trouver sa juste place parmi la multitude des civilisations galactiques.

  • What Became of the White Savage enjoyed phenomenal success in France where it won nine literary prizes including the prestigious Goncourt Prize in the first novel category.
    Some time in the 1840s, Narcisse, a young French sailor is abandoned on the coast of Australia and given up for dead by his shipmates. Seventeen years later he is found living among aboriginal peoples, having apparently forgotten everything of his original identity, including his native French language. Octave de Vallombrun, a well-meaning geographer, takes him under his wing and sets out to bring Narcisse, now known as the “white savage" back to civilisation and to find out what happened during those seventeen years.
    Observing Narcisse's struggle to adjust to the ways of the white man, Octave too begins to question his assumptions about what it means to be civilised, and to see in a new light the man known as the “white savage".
    It will appeal to readers interested in the issues of identity, belonging and competing cultural values.
    Born in 1959, Francois Garde grew up in Aix-en-Provence and studied at the prestigious Ecole Nationale d'Administration before embarking upon a career as a senior civil servant. He worked for many years in the French Overseas Territories in the Southern Pacific and Indian Oceans, before becoming a novelist. Published in 2012, What Became of the White Savage, is Garde's first novel. Winner of nine literary prizes, including the prestigious Prix Goncourt in the first novel category for 2012.

  • Sous le pseudonyme de François Gardes se dissimule (noblesse oblige) l'un des anciens patrons des services français de renseignement. Auteur de La Foire aux espions, roman à clef témoignant de l'amertume qui l'avait conduit à quitter brutalement ses fonctions, il a ouvert ses archives et interrogé sa mémoire devant Jacques Pradel, producteur et animateur à France Inter, tout au long d'une série d'émissions, "Parole d'espion", diffusées chaque dimanche, du 12 juillet au 13 septembre 1981. Les auteurs ont complètement repensé la matière de ces émissions pour en faire le présent livre. Livre d'histoire : l'espionnage moderne est né vers 1870. Livre d'aventures : même dépouillée des apports de la légende, la vie des grands espions et des grandes espionnes demeure de prodigieux romans. Mais surtout, livre d'information sur la réalité actuelle, authentique, des services secrets français et étrangers. Quotidiennement, les grandes centrales d'espionnage recueillent, analysent et archivent des millions d'informations grâce aux immenses toiles d'araignée qui enserrent les continents et les océans, les déserts et les zones les plus reculées du globe ! Dans Parole d'espion, le monde secret de l'espionnage international est présenté sans concession, avec le seul souci de réhabiliter le travail des "combattants de l'ombre" et de montrer que l'existence d'un puissant service de renseignement constitue un outil indispensable au fonctionnement d'un État moderne.

empty