Glenat

  • Compostelle le grand pélerinage : via Podiensis et Camino Francés: du Puy-en-Velay à Santiago et au cabo Fisterra Nouv.

    Une célébration de la richesse patrimoniale et de la beauté des paysages traversés par la Via Podiensiset le Camino Francésjusqu'à Saint-Jacques de Compostelle et au cap Fisterra.Les chemins de Saint-Jacques dont le renouveau à partir des années 1970-80 s'est traduit par un succès grandissant au fil des dernières décennies, invitent aujourd'hui des dizaines de milliers de marcheurs sur les traces des pèlerins médiévaux. Parmi les différentes voies qui mènent vers le tombeau de l'apôtre, à Saint-Jacques de Compostelle, et, si l'on pousse jusqu'à la mer, au cap Fisterra où s'achève définitivement le voyage, la voie qui relie Le Puy à Saint-Jacques reste la plus populaire et largement la plus empruntée.Surtout, elle est sans doute celle qui, dans sa partie française du Puy à Saint-Jean-Pied-de-Port, puis dans son cheminement espagnol jusqu'à Santiago puis Fisterra, révèle la plus grande richesse patrimoniale doublée d'une grande diversité de paysages et de milieux naturels, depuis le Massif central jusqu'aux côtes galiciennes.Ce beau livre, superbement illustré, tout en s'appuyant sur une réelle expérience du voyage à pied unique que constitue l'itinéraire, célèbre cette richesse patrimoniale, ce passé hérité de la recherche spirituelle des pèlerins à travers les siècles, et cette beauté naturelle du parcours magnifiée par l'effort et la succession des journées de marche.

  • Un tour de France des sites naturels !Les richesses intemporelles des paysages de l'Hexagone nous séduisent dès le premier regard. Une dune gigantesque à escalader, des falaises à contempler, des golfes propices à la baignade, des gorges à explorer... Surplombez des panoramas inoubliables et des paysages à couper le souffle. De la Manche à la Côte d'Azur en passant par la Dordogne, les Alpes ou la Corse, cet ouvrage répertorie une cinquantaine de sites exceptionnels. Baie de Somme, côte de granite rose, cascades du Hérisson, dune du Pilat, calanques de Cassis, gorges du Verdon, golfe de Sagone: découvrez dans cet ouvrage un tour de France des lieux insolites où la nature nous fascine toujours.

  • Il est des régions du monde où l'homme doit sa survie à la complicité avec un animal. Dans les grandes étendues du centre de l'Eurasie, c'est le cheval qui a permis à l'homme de s'approprier la steppe. Aussi, lorsque Priscilla et Sylvain décident d'inscrire leurs pas dans la poussière d'Asie centrale, quel autre choix s'offre à eux que celui de se présenter en selle, rênes en main et pied à l'étrier ?
    En quittant le Kazakhstan, ils emportent avec eux les ouvrages de grands voyageurs, de Marco Polo à Ella Maillard ou Alexandra David-Neel, avec l'intention de vivre une double aventure : l'une sur le chemin au pas des trois montures, l'autre dans le souvenir au gré des lectures.
    En six mois de périple, au gré des rencontres, des obstacles, des bonheurs et des dangers, Sylvain et Priscilla ont collecté un bouquet d'émotions et de souvenirs mais aussi de réflexions dont seul un carnet de voyage pouvait rendre le grain, témoignant de cette partie d'existence laissée là-bas. Un recueil intime, bric-à-brac de dessins, de photos, de cartes, pour rendre la saveur d'une rencontre, le goût du khumus bu sous la yourte, l'entente avec les chevaux, la douce houle des herbes, les permanences d'un pays immuable... Un ouvrage attachant et sensible, à la fois visuel et littéraire, contemporain et ancré dans l'histoire.

  • Elles ne sont aujourd'hui qu'une trentaine en France, elle fut la toute première... Toute première femme guide de haute montagne, Martine Rolland est vraiment ce que l'on peut appeler une première de cordée. Voici son histoire. Si elle a grandi à Grenoble, Martine Rolland n'est pas issue d'une famille de montagnards. A vingt ans, l'intrépide jeune femme qui pratique alors la natation et le parachutisme rencontre celui qui va devenir son mari, Jean-Jacques Rolland.
    Le guide dauphinois la convainc de grimper plutôt que de sauter et ne se contente pas de l'initier aux joies de la montagne : il partage avec Martine sa passion, ses connaissances, son temps. En 1976, deux ans après la naissance de leur premier fils, elle est admise au GHM (Groupe de haute montagne), qui rassemble l'élite de l'alpinisme international. En 1983, Martine Rolland devient la première femme guide de haute montagne en Europe.
    " Je me suis simplement dit que j'avais le niveau et qu'il n'y avait pas de raison que je ne réussisse pas. " Elle suscite l'intérêt de la presse, qu'elle tâche alors de garder à distance, et le mépris de certains de ses collègues masculins qui lui prédisent l'échec : aucun client sensé ne voudra confier sa vie à une femme ! Erreur, Martine n'aura pas de difficulté à exercer son métier de guide dans le Briançonnais, ni à partir en expédition et atteindre par exemple le sommet du Broad Peak (8 047 mètres).
    Cette histoire, c'est aussi celle d'un couple, épris de montagne et de liberté, qui parviendra à concilier passion et vie de famille, en élevant leurs deux garçons devenus à leur tour alpinistes...

  • Joe Simpson et Simon Yates, deux jeunes alpinistes britanniques, tentent la première et ambitieuse ascension de la face ouest du Siula Grande dans les Andes du Pérou.
    Ils atteignent le sommet, mais c'est à la descente que se produit le drame. Dans la tempête, Joe tombe à travers une corniche de neige et se blesse gravement à la jambe. A 6000 mètres, sur cette montagne isolée du monde, il n'a aucune chance de s'en sortir. Il le sent. Et Simon sait qu'en voulant porter secours à son compagnon, il n'en réchappera pas non plus.
    Que se passe-t-il dans la tête d'un homme condamné à trancher la corde au bout de laquelle est suspendue la vie de son ami ? A quoi peut penser celui dont l'existence ne tient plus qu'à un fil ? Comment peut-on trouver la force de lutter encore, contre toute raison, alors que la mort semble déjà avoir gagné ?
    Cette expérience effroyable et exceptionnelle, Joe Simpson l'a racontée dans un livre (Touching the void en anglais) traduit en une quinzaine de langues et devenu un best-seller international. Son récit est d'une intensité dramatique exceptionnelle. Car au-delà du combat pour survivre qu'aucun romancier n'aurait osé imaginer, La Mort suspendue est un témoignage bouleversant sur la souffrance, physique et psychique, mais aussi sur l'amitié.
    Ce livre, Joe Simpson l'a écrit avec une maîtrise littéraire étonnante. Le drame qui aurait dû lui coûter la vie lui a ainsi ouvert une carrière d'écrivain. En effet, il a depuis publié cinq autres ouvrages, tous traduits en plusieurs langues.

  • « À bord » : une nouvelle série de beaux livres pour naviguer en dessins à bord des bateaux les plus célèbres de l'histoire maritime. Frégates, sous-marins, paquebots, bateaux de pêche, etc. : chaque volume sera consacré à un type de navires et dressera en mots et en images le portrait de dix bateaux illustres.

    Qu'elles se nomment l'Hermione, HMS Rose ou encore Shtandart, qu'elles soient anglaises, françaises, russes ou américaines, ces frégates ont fait la gloire de leurs marines. Rapides et facilement manoeuvrables, ces navires avaient diverses fonctions : partir en reconnaissance, porter des nouvelles, surveiller les côtes, nuire au commerce de l'ennemi.

    Les frégates ont été de toutes les aventures maritimes, qu'elles soient scientifiques, commerciales ou militaires. Les unes sont passées à la postérité pour leurs avancées technologiques ; les autres pour leurs exploits et la renommée de leur capitaine, à l'image du tour de monde de la Boudeuse pilotée par Bougainville ; d'autres encore ont eu une incroyable longévité, telle l'USS Constitution construite en 1797 et toujours en activité ! Le destin de La Méduse sera plus bref, elle qui échoue sur un banc sablonneux au large de la Mauritanie ; le peintre Géricault immortalisera les malheureux passagers de son radeau.

    Magistralement illustré par Jean-Yves Delitte et Jean-Benoît Héron, ce beau livre dresse le portrait de dix de ces frégates. Après une visite des chantiers navals et une plongée dans la vie à bord des marins, il décrit l'épopée de chacune. Alors, prêt à embarquer ?

  • Des photographes du monde entier ont soumis leurs plus belles images au Festival international de la Montagne de Bressanone (Italie) qui présente sa sélection dans ce livre.

    Depuis 2011, plus de dix mille photographes de cent nationalités différentes ont participé à l'International Mountain Summit qui avait lieu chaque année à Bressanone (Brixen) dans le Tyrol du Sud, en Italie. Quelques-unes de leurs plus belles images traduisent ici le souffle qui anime les montagnes du monde, des Alpes aux Andes, en passant par l'Himalaya, le Groenland, la Nouvelle-Zélande ou l'Afrique. Tout en témoignant des expériences et des émotions qu'ils ont vécues en ces hauts lieux, leurs photos contribuent à enrichir la connaissance des territoires de montagne et soulignent la nécessité de protéger ces espaces naturels si précieux.

    Parmi les sommets à l'honneur : l'Aiguille du Midi, les Aiguilles-Rouges, l'Ama Dablam, l'Annapurna, le Bernina, le Cervin, l'Elbrous, l'Etna, l'Everest, le Fitz Roy, le Glen Coe, les Grandes Jorasses, le Half Dome, le K2, le Kangchenjunga, le Karwendel, le Kirkjufell, le Leah Peak, le Machapuchare, le Marmolada, le Mont Blanc, le Mont Cook, le Mont Rose, l'Ortles, le Mitre Peak, le Pumori, le Sarmiento, le Semeru, le Silvretta, le Slamet, Torre del Paine, les Tre Cime di Lavaredo...

  • Une invitation au grand voyage à pied à travers tous les pays alpins.

    De la Slovénie à la France, sur toute la longueur de l'arc Alpin, parcourir la montagne à pied est le meilleur moyen pour découvrir vraiment les massifs et leur diversité. De vallées en cols, c'est un plaisir chaque jour renouvelé de s'imprégner des paysages, des panoramas, de la richesse naturelle et culturelle de la plus grande chaîne de montagnes d'Europe de l'ouest.

    Parmi les 23 treks sélectionnés, on retrouve de grands classiques, tels le Tour du Mont-Blanc, la Haute-Route Chamonix - Zermatt ou encore le Tour des Dents du Midi. Mais l'ouvrage fait aussi la part belle à des sentiers nouvellement créés qui font découvrir d'autres massifs et régions des Alpes : ainsi, le Karwendel Hohenweg, le Ötzaler Urweg ou encore la traversée de la chaîne de Belledonne par le GR®738.

    Ces itinéraires au long cours, de longueur et de difficulté variées, font découvrir toute la diversité des paysages et des cultures à travers les sept pays de l'arc alpin, tout en faisant aussi prendre conscience de l'unité naturelle et géographique de la chaîne. Certains s'adressent à des randonneurs très expérimentés, au pas très sûr et à l'endurance vérifiée, d'autres sont plus accessibles pour des marcheurs motivés désireux de découvrir la montagne en profondeur.

    Ces treks sont présentés par des textes à la fois précis et passionnés, décrits par des topos qui vous permettront de choisir et de préparer votre prochaine grande échappée alpine. Des photos et une cartographie accompagnent chaque description.

    Slovénie Juliana Trail / Allemagne Maximilian weg / Autriche Karwendel Hohenweg, Peter Habeler Runde, Ötztaler Urweg , Kaiserkrone / Italie Trekking des Géants Val d'Aoste, Tour du Mont Rose, Tour des Tre cime Lavaredo, Tour du Cervin, Tour du Grand paradis / Suisse Haute-route Chamonix - Zermatt, Trekking de l'Ours (Oberland bernois), Panoramaweg, Tour des Dents du Midi, Bernina Trek, Tour des Vanils / France Grand tour de la Vanoise, TMB, GR®58 Tour du Queyras GR®738 Traversée de Belledonne, Grand tour de Tarentaise, GR®54 Tour des Écrins et de l'Oisans.

  • L'histoire méconnue d'une incroyable aventure humaine : la première traversée de l'Atlantique Nord en radeau.

    Neuf grands troncs de cèdre rouge, 1830 mètres de corde en chanvre, une voile, un sextant, un vieux poste radio militaire... C'est à bord d'un radeau de fortune qu'Henri Beaudout, ancien résistant français ayant immigré au Canada après la guerre, embarque trois autres compères dans une aventure incroyable. Objectif : traverser l'Atlantique Nord en se laissant porter par les courants chauds du Gulf Stream. Nous sommes en 1955, l'exploit du Kon-Tiki menée par Thor Heyerdahl dans le Pacifique est encore dans toutes les têtes. Mais pour Henri Beaudout, il ne s'agit pas de jouer aux héros mais de prouver sa théorie sur la portée des courants et surtout de dépasser ses traumatismes de la Seconde Guerre mondiale. La deuxième tentative en 1956 sera la bonne : après 89 jours de mer au départ de Halifax, Beaudout et son équipage réussissent à rallier l'Angleterre !
    Aujourd'hui nonagénaire, Henri Beaudout est le seul survivant de l'équipage ; il vit toujours au Québec.

    Plus que les multiples rebondissements de cette traversée, le documentariste Ryan Barnett réussit à mettre au jour les ressorts psychologiques de cette odyssée humaine. Il en éclaire toutes les étapes, de la conception du radeau sur le chantier naval, le Dartmouth Marine Slip, à Halifax jusqu'à la reconstitution d'une réplique du radeau dans le Musée maritime du Québec en 2016. Un récit illustré par de nombreux documents d'archives et de superbes planches de bande dessinée, signées du Canadien Dmitry Bondarenko.

  • Un tout nouveau livre d'inspiration pour partir marcher à la découverte du monde.

    Du royaume givré de Patagonie survolé par des condors géants aux landes agrestes des Highlands. Des Alpes glaciaires pleines de superbe aux antédiluviennes Dolomites. De l'étonnante vie sauvage des monts sacrés de Grèce aux gorges sans fond du Ladakh. Des horizons infinis de Tanzanie et de Namibie aux âpres falaises du Drakensberg, sans oublier les étourdissantes Rocheuses américaines... Amis marcheurs, les auteurs vous invitent à partir pour 40 treks légendaires, comme le GR20, le chemin de l'Inca ou encore la Voie royale, mais aussi à découvrir d'autres treks moins connus, qu'ils se trouvent au Mexique, en Inde, en Birmanie ou en Europe de l'Est.

    Un très beau livre pour rêver, mais aussi préparer son prochain trek grâce aux informations pratiques.

  • Le trail en montagne version XXL ! Traverser l'Himalaya en courant : un défi physique et psychologique pour un simple amateur de course à pied, mais surtout une incroyable aventure humaine et spirituelle.
    Trois mois. C'est le temps qu'il aura fallu à François Suchel pour traverser l'Himalaya en marchant et en courant, sans assistance, un petit sac à dos pour seul bagage. Parti de Dharamsala au nord de l'Inde le 2 septembre, il arrive à Katmandou le 1er décembre, après être passé par le Zanskar, les sources du Gange, la Nanda Devi, le Mustang, les massifs mythiques de l'Annapurna et du Manaslu, avoir parcouru 2 500 kilomètres et gravi 105 000 mètres de dénivelé. Au-delà de l'exploit sportif, François Suchel nous invite à suivre son chemin spirituel, il nous questionne sur l'industrie formatée du trail et sur le tourisme, en nous faisant cette proposition : voyager peu mais intensément.

  • « Le plus beau livre de montagne de cette dernière année... ».
    Paolo Cognetti, prix Médicis étranger 2017 pour Les huit montagnes.

    « La montagne m'a vu naître, elle m'a nourri, m'a appris, m'a protégé. Alors je suis devenu le seigneur des corniches rocheuses, la sentinelle des cols reculés, le maître des moraines isolées. Je règne sur ce royaume de pierres non parce qu'il est à moi, mais parce que je lui appartiens. La montagne m'a accepté auprès d'elle et je suis devenu son gardien respectueux, le berger de ses bouquetins, en toutes saisons et par tous les temps ».

    Louis Oreiller est né en 1934 dans le Val d'Aoste, à Rhêmes-Notre-Dame, aux confins sauvages du parc du Grand-Paradis, à 1 700 mètres d'altitude. La montagne ne lui a jamais inspiré ni défi ni performance. Elle est sa terre et son ciel, un horizon avec lequel il fait corps. Pour conjurer la pauvreté, il a été braconnier, contrebandier... Puis il a pu changer de camp, devenant garde-chasse et finalement garde du parc national. Une vie éloignée des sentiers balisés par la société, le plus souvent à l'écart des hommes, dans une vallée que les avalanches coupaient autrefois du monde six mois par an. Une vie à caresser la roche et la glace, à parler aux arbres et aux marmottes, à suivre le vol des aigles et à veiller sur les mouflons. Une vie en communion avec la montagne. Le monde de Louis Oreiller va disparaître, enseveli sous le déferlement de la modernité. Alors sa parole, rare, résonne de toute la puissance des éléments. À qui, comme Irene Borgna, sait l'écouter, elle semble poésie et sagesse. Il n'est pas tout d'avoir de la mémoire, encore faut-il la langue de Louis et son esprit libre pour nous conduire là-haut, où l'air est plus pur et les pensées plus claires.

  • Dans un pays où les femmes ne bénéficient pas des mêmes droits que les hommes, gravir le plus haut sommet du monde permet à certaines Népalaises de s'élever au-dessus de leur condition. Rencontre avec neuf femmes puissantes.

    Les alpinistes et les trekkeurs apprécient le Népal pour ses montagnes et le sourire légendaire de ses habitants. Ils savent, pour la plupart, la pauvreté de ce pays, mais ils ignorent le plus souvent le sort qui y est réservé aux femmes.

    Au Népal, où le suicide est la première cause de mortalité féminine, une poignée de femmes ont bravé le poids des coutumes pour réaliser leur rêve et devenir les égales des hommes.
    Elles sont alpinistes, Sherpanis (ethnie de la vallée de l'Everest) pour la plupart, et gravissent les plus hauts sommets du monde.

    Pasang Lhamu Sherpa Akita, Maya Gurung, Maya Sherpa, Dawa Yandzum Sherpa (première femme guide de haute montagne du Népal), Doma Sherpa Pinasa, Kalpana Maharjan, Lakpa Sherpa (neuf fois l'Everest !) et Shailee Basnet (également humoriste !) ont mis leurs pas dans ceux de Pasang Lhamu Sherpa, la première Népalaise au sommet, en 1993, où elle a trouvé la mort.

    Elles témoignent de leur condition, leurs aspirations, leur émancipation, dans l'intimité de conversations menées par la sociologue Anne Benoit-Janin pour la réalisation de son film Les belles envolées. Car l'Everest a donné des ailes à ces femmes. Plus haut, plus difficile que le sommet, elle font rimer ascension avec émancipation.

  • Montagnes en majesté

    Robert Bosch

    • Glenat
    • 2 Octobre 2019

    Dans ce très beau livre, les montagnes sont véritablement magnifiées par l'oeil talentueux et passionné de Robert Bösch.

    « L'alpinisme et la photographie ont été, depuis de longues années, ma profession et ma raison de vivre. Si, à mes débuts, l'alpinisme de performance dominait, montagne après montagne, j'ai fait de ma seconde passion, la photographie, ma profession. Dans les deux cas, j'ai appris en pratiquant. Ce long cheminement m'a mené sur tous les continents et dans les recoins les plus éloignés de notre planète, mais, plus encore, m'a offert une vie exaltante ainsi que de solides et profondes amitiés ».

    Alpiniste et photographe suisse, Robert Bösch présente ici le fruit de plus de quarante ans de passion pour la montagne. Pour les montagnes : alpinisme, escalade, mais aussi kayak, parapente ou vélo... sur les parois et les chemins d'Europe, d'Himalaya ou d'ailleurs.

    Les images spectaculaires de Montagnes en majesté jouxtent les histoires des rencontres qui l'ont marqué durant sa remarquable carrière, de Ueli Steck à Steve House, en passant par Nina Caprez ou Babsi Zangerl.

  • Devenues un lieu de passage pour de nombreux migrants, les Alpes frontalières défrayent régulièrement la chronique. Voici l'histoire de ces rencontres entre ceux qui ont fait un long chemin et ceux qui, attachés à leurs montagnes, ont décidé d'ouvrir leurs portes. Voici l'histoire incroyable et bouleversante de personnes pleines d'espoir et de souffrances, d'exiles, de deracines qui se retrouvent dans le Brianconnais par hasard, après s'être mis en danger en traversant les montagnes entre l'Italie et la France.
    Voici l'histoire incroyable et pourtant banale d'un territoire et de plusieurs poignees de personnes qui comprennent qu'accueillir l'autre, c'est ici et maintenant, meme si cela vient perturber le cours du quotidien. Des personnes qui refusent la peur, l'indifference, la violence et choisissent d'ouvrir leurs coeurs et leurs portes, inconditionnellement a ceux qui arrivent. Qui savent qu'en montagne, on n'abandonne personne, meme pas son pire ennemi.
    Qui decident de ne pas faire de difference entre le touriste qui vient ici par envie et l'exile qui arrive sans l'avoir choisi pour trouver asile et protection. C'est le cas de Stéphanie Besson, cofondatrice de l'association Tous Migrants, qui nous livre ici le récit de ces rencontres entre exilés et montagnards, au travers de nombreux témoignages. Ce livre est le fruit de l'indignation, mais c'est aussi celui de l'espoir.
    Dans les montagnes du Briançonnais, à la croisée de deux mondes, on a fait le choix de vivre ensemble.

  • Destination mythique, l'Islande est réputée pour le grandiose de ses paysages sauvages. Mais pour véritablement découvrir ce pays, il faut l'envisager orchestré par le jeu des saisons. Et en Islande, elles ne sont que deux !
    Un court été baigné par les lumières éternelles du soleil de minuit. Le pays s'emplit alors de vie et de millions d'oiseaux migrateurs qui offrent l'une des plus belles biodiversités de la planète. C'est la saison où les déserts s'ouvrent à la curiosité des voyageurs en quête de solitudes volcaniques. C'est le moment où cette terre digne des premiers actes de la genèse livre ses plus belles lumières magnifiées par une météo tellurique.

    Puis vient un long hiver dont la prédominance de la nuit n'est interrompue que par la sublime danse des aurores boréales. L'hiver est aussi le révélateur d'une autre Islande. Celle où le vert fluorescent des mousses laisse la place au blanc de la neige. Celle des levers et couchers de soleil qui durent des heures. Celle de la vie des communautés de pêcheurs qui partent écumer les eaux poissonneuses des confins de l'Atlantique Nord et de l'océan Arctique...
    C'est cette vision originale riche de couleurs, de lumières, d'ambiances et de vie, révélatrice de la véritable diversité de l'Islande qu'a imaginé Arnaud Guérin, photographe, naturaliste et géologue, après 65 voyages sur cette île envoûtante.

  • En 1996, huit alpinistes périssent à l'Everest dans une tempête tragiquement célèbre, tandis que le neuvième homme de l'expédition, déjà considéré comme mort, en réchappe miraculeusement, au prix d'un calvaire inhumain. Beck Weathers a survécu, mais l'épreuve la plus difficile reste devant lui : le retour à une existence « normale ».Car lorsque le docteur Beck Weathers est arrivé en Himalaya, obsédé par l'ascension du plus haut sommet de chaque continent, sa vie était en miettes. Son mariage ne tenait plus qu'à un fil et la relation avec ses deux enfants ne valait guère mieux. La dépression le minait depuis des années et la montagne était une échappatoire.Un second miracle a voulu que Beck Weathers, le corps, le coeur et l'esprit meurtris, se relève de cette tragédie personnelle. Sa femme, qui n'avait pas cru à sa mort, ne s'est pas résolue davantage à condamner leur couple, pour peu que Beck vienne à bout de ses démons.Le témoignage de Peach Weathers se mêle au récit de l'alpiniste pour raconter avec sincérité, humour et lucidité la renaissance d'un homme et d'une famille. En 3D et sur les écrans dans plus de 50 pays le 23 septembre 2015, Everest, un film de fiction de Baltasar Kormákur, met en scène le dépassement de soi des alpinistes et la « tragédie à l'Everest » relatée par Jon Krakauer dans son bestseller international Into Thin Air. Josh Brolin et Robin Wright incarnent Beck et Peach Weathers, aux côtés de Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, John Hawkes et Keira Knightley.

  • 44 balades pour découvrir en douceur du département du Jura. Au coeur du massif du même nom, le département du Jura se décline tel un escalier naturel menant graduellement de la plaine à la montagne. Au fil des saisons, on trouvera toujours une balade à son pied, cela même quand les plateaux et les forêts d'altitude sont enneigés. Les forêts, les lacs, les cascades et quelques petits sommets, où la vue porte jusqu'aux Alpes, sont les destinations les plus nombreuses, mais on trouvera également un circuit urbain au coeur de la ville de Dole, l'ancienne capitale de la Franche-Comté, ainsi qu'un original sentier de découverte des savoir-faire artisanaux du Haut-Jura.

  • Il voulait alerter sur la pollution plastique. Il a choisi de traverser le vortex en nageant.

    Parti en juin 2018 pour une traversée du Pacifique à la nage, Ben Lecomte a souhaité dès le début donner un but à cette expédition, au-delà de l'exploit sportif insensé que cela représentait. Il a toujours nagé pour soutenir une cause. En hommage à son père, il devient en 1998 le premier homme à traverser l'océan Atlantique à la nage sans planche, et cet exploit lui permet de récolter des fonds pour la recherche sur le cancer. Cette fois-ci, c'est au nom de la science et de la protection des océans qu'il s'est jeté à l'eau. Ben Lecomte voulait traverser le vortex, ce continent de plastique dont la taille est estimée à six fois celle de la France, pour alerter les populations sur la pollution plastique des océans. Il l'a fait ! Ben a nagé huit heures par jour, plus déterminé que jamais au fil des semaines : « En nageant j'ai vu plus de plastique que de poissons ! » Ben n'a pas pu traverser l'intégralité du Pacifique en nageant. Parti de Tokyo le 5 juin 2018, accompagné d'un voilier et d'une équipe de six personnes, il a dû renoncer à l'exploit sportif après avoir nagé 2 700 km, croisé des requins, résisté à plusieurs salves de mauvais temps, à la fatigue. Une tempête dévastatrice pour le voilier a eu raison de son inextinguible volonté. Mais ce que voulait d'abord et avant tout Ben, c'était nager pour alerter. Après une halte de plusieurs mois à Hawaï où le bateau a été remis en état, l'expédition a repris avec l'objectif de ne pas nager sur la totalité du parcours restant, mais de se concentrer sur le vortex pour effectuer des prélèvements.

    80 jours et 555 kilomètres de nage plus tard, Ben et son équipe sont arrivés à San Francisco le 31 août dernier après avoir collecté plus de 45 000 fragments de microplastique et observé plus de 3 700 morceaux de plastique flottant à la surface.

    Nageur d'alerte est le récit illustré de cette incroyable odyssée.

  • Un regard photographique d'une très grande force sur l'Australie aborigène d'aujourd'hui, qui montre le rapport unique, quasi fusionnel, des peuples aborigènes avec la nature.

    Il y a plus de 50 000 ans, des hommes venus d'Asie, eux-mêmes originaires d'Afrique, ont pris pied sur le continent australien. Leur installation dans ce nouveau territoire marque la naissance d'une culture ininterrompue depuis les temps préhistoriques, l'une des plus anciennes au monde :
    La culture des Aborigènes d'Australie. Elle doit sa longévité à leur capacité d'entrer en communion avec les éléments du paysage, à leur compréhension profonde de leur environnement. Cette vision d'un « tout », les peuples aborigènes n'ont cessé de l'entretenir par leurs choix de société et leurs dialogues continus avec les ancêtres à travers des vecteurs comme l'art, les cérémonies rituelles ou encore les voyages initiatiques que sont les walkabouts.
    Regard sur l'Australie aborigène d'aujourd'hui, ce livre de photographies est le fruit d'un travail d'immersion de plus de deux ans et de multiples rencontres dans le Kimberley, le désert central, la terre d'Arnhem, le golfe de Carpentarie ou le cap York. Le parti-pris de mettre en parallèle des photographies humaines en noir et blanc avec des photographies de paysages en couleur met en exergue cette relation toute particulière entre les peuples aborigènes et leur environnement.

  • Geysers, volcans actifs, aurores boréales, soleil de minuit, glaciers, chutes d'eau, paysages et lumières à couper le souffle, des millions d'oiseaux migrateurs, des milliers de baleines et autres mammifères marins, l'Islande est, pour toutes ces raisons, une destination incontournable, fascinante et unique.Mais où et comment observer macareux, renards polaires ou baleines ? Où partir en randonnée dans ces paysages sauvages ? Quelle est la meilleure saison ? Quels sont les pièges à éviter ?...
    Cet ouvrage, magnifiquement illustré, répond à toutes les questions des curieux désireux de réussir leur voyage dans ce pays sauvage et envoûtant, pour observer les oiseaux, trekker hors sentier sur les hautes terres, découvrir le monde fascinant des volcans, voyager à vélo, traquer les aurores boréales, photographier ce sublime pays de lumière ou encore explorer déserts et autres glaciers. Les circuits préférés de l'auteur sont accompagnés de cartes détaillées.
    Avec plus de 60 voyages au compteur, Arnaud Guérin est devenu l'un des plus fins connaisseurs de cette île nature et vous donne les clés pour comprendre et découvrir, été comme hiver, cet univers magique et envoûtant. Ses splendides images ne sont qu'un avant-goût de ce qui vous attend.

  • Les hautes Vosges se situent dans un carré dont les quatre coins seraient Belfort et Mulhouse au sud, et Nancy et Strasbourg au nord. Cet ouvrage propose, au coeur du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, une sélection d'itinéraires placés sous le signe de l'eau. Ils sont réalisables à la journée et à la portée de tous. Au hasard des cascades, des lacs, des tourbières et des villages blottis alentour, les auteurs se sont attachés à retracer l'histoire de cette région riche en traditions.

  • Vosges sauvages

    Claude Vautrin

    • Glenat
    • 7 Novembre 2018

    Des textes vivants et des images superbes pour découvrir les Vosges dans leurs dimensions les plus sauvages.

    Si les Vosges sont sans conteste le massif de l'Hexagone le plus densément peuplé, elles demeurent un territoire dont la diversité des milieux naturels contribue à préserver une dimension sauvage qui fait partie intégrante de leur attrait pour les amoureux de la nature.
    Nées de l'effondrement qui a donné naissance au fossé rhénan, les Vosges s'étirent du nord au sud sur 180 km, et culminent à 1 424 mètres au Grand Ballon. La riche mosaïque de paysages et d'habitats qu'elles recèlent est génératrice d'autant d'ambiances différentes, des collines aux arêtes rocheuses, en passant par la forêt profonde, les hautes chaumes, les tourbières, les cirques glaciaires... De cette diversité découle celle de la flore et de la faune du massif, qui compte son lot d'espèces emblématiques, dont le mythique grand tétras.
    Mis en valeur par de superbes clichés de l'agence Biosphoto, cet espace où le sauvage s'exprime encore avec force nous est dévoilé dans ses multiples aspects par le journaliste écrivain vosgien Claude Vautrin, grand connaisseur et passionné du massif.

  • Argentins et Chiliens l'appellent el sur. Bien plus qu'une direction géographique, ces trois lettres évoquent un monde à part entière, une terre mythique. Ce Sud si lointain porte un nom depuis le jour où Magellan en a foulé le sol en 1520 : la Patagonie. Territoire grand comme deux fois la France, cette région à cheval entre Chili et Argentine couvre tout le cône sud de l'Amérique latine jusqu'au cap Horn. Autrefois peuplée de quelques milliers d'indiens, la Patagonie a accueilli quantité d'aventuriers, de grands bandits, de savants ou d'explorateurs qui ont contribué à forger sa légende. Elle est aujourd'hui constituée de rares centres urbains et d'espaces vierges de toute trace humaine qui s'étendent à perte de vue.
    Rumbo al sur, mettre le cap au sud : c'est l'invitation de ce livre. Le lecteur y découvrira les différents visages de la Patagonie, terre de vent et de glace, de montagnes et de pampa, péninsule entre Pacifique et Atlantique. Les photographies exceptionnelles de Patrick Escudero et de Cécile Domens traduisent l'exubérance de la nature patagonne, la démesure des distances, la rudesse d'un climat sans concession avec ses ciels tourmentés et un vent omniprésent. Les auteurs, qui connaissent de l'intérieur la Patagonie pour y séjourner souvent, nous ouvrent la porte d'estancias et nous convient à partager le quotidien des gauchos :
    Tonte des moutons, dressage des chevaux, pause maté. Par leur regard, ils nous montrent comment la vie en Patagonie transforme les rapports à l'espace, au temps et aux hommes.

empty