Armand Colin

  • Tel un virus, les idées reçues circulent largement et rapidement. Nous pouvons tous être contaminés, parfois sans en être conscients. Elles ont l'apparence de l'évidence, mais elles masquent la réalité.
    En interrogeant les idées reçues les plus répandues, Pascal Boniface remet les réalités du monde contemporain en perspective. Grâce à une vision globale et un sens de la pédagogie, il déconstruit les jugements à l'emporte-pièce, qui ne résistent pas à un examen scrupuleux des rivalités géopolitiques.
    Par un regard critique et expert, cet ouvrage rend accessibles les questions internationales qui agitent le débat public !

  • Et si la formation de l'Empire romain résultait autant de ses victoires que de ses défaites ?
    Dans cet ouvrage, Pierre Cosme retrace le récit de dix batailles romaines parmi les plus emblématiques. Ces batailles sont passées à la postérité parce qu'elles ont représenté de véritables tournants dans l'histoire du monde romain. Chaque chapitre permet au lecteur de mieux saisir ce qui a rendu la bataille évoquée décisive. Une telle approche mettra également en évidence certaines originalités de l'histoire militaire romaine.
    Alors que les légions de Rome sont volontiers présentées comme invincibles, le livre aboutira à une vision plus nuancée de la formation de l'Empire romain, qui n'a pas été un phénomène continu et irréversible. Mais il abordera aussi, par le biais militaire, deux questions qui font depuis longtemps l'objet de débats incessants : la place des barbares dans l'armée romaine et la disparition de l'Empire en Occident.

  • On ne se souvient généralement pas que la pédophilie a été considérée comme une cause défendable voici seulement une cinquantaine d'années. Au nom du processus de libération des moeurs, de grands intellectuels, de grands éditeurs, de grands journaux, à gauche mais aussi à droite, homosexuels comme hétérosexuels, l'ont défendue de façon passionnée. Certes, une telle position faisait débat. Mais certains étaient résolument convaincus que la lutte en faveur de la pédophilie était un combat politique qui valait la peine d'être mené.
    Ce livre se replonge dans les controverses de l'époque et passe à la loupe les arguments des différents protagonistes. L'auteur observe ensuite comment ces controverses s'arrêtent, la défense de la pédophilie devenant peu à peu impossible. Mais c'est en 2020, avec la publication du Consentement de Vanessa Springora, que la question pédophile subit sa dernière métamorphose. Dans le sillage du mouvement #metoo, le livre connaît un retentissement mondial et paraît faire passer la France à une ère nouvelle : celle où l'on sait prendre la parole des victimes au sérieux.
    Cet ouvrage reprend les thèmes explorés dans L'enfant interdit et se veut un condensé de ce texte rendu accessible pour le grand public.

  • Débouchant directement sur l'actualité la plus immédiate, cet ouvrage présente une synthèse globale des relations politiques internationales depuis 1945.
    La fin de la Deuxième Guerre mondiale marque une césure majeure dans les rapports entre nations. Face au déclin des États européens, on assiste à l'ascension des États-Unis et de l'Union soviétique, qui visent à constituer autour d'eux des blocs homogènes. Tandis que se développe la guerre froide, les peuples colonisés s'émancipent de la tutelle de l'Europe. Il n'y a plus guère de lieu sur la planète qui ne participe peu ou prou aux relations internationales.
    Des années 1960 aux années 1980, le monde bipolaire fait place à un monde multipolaire, où aux lieux traditionnels de conflits s'ajoutent de nouveaux terrains d'affrontement et de nouveaux enjeux.
    Les événements révolutionnaires des années 1989-1991 mettent un terme à la guerre froide. Dominée par l'hyperpuissance américaine, la communauté internationale est à la recherche d'un nouvel ordre mondial que le 11 septembre 2001 rend encore plus improbable.
    Le début du XXIe siècle est marqué par le phénomène de la mondialisation et l'ascension des puissances émergentes, en particulier de la Chine. Loin des espoirs de paix de la décennie 1990, les défis à l'ordre international replongent le monde des années 2010 dans un cycle de tensions et de violences.

  • Ces petites chroniques racontent chacune, à partir d'un objet, d'un événement, d'un personnage, l'histoire du monde. L'auteur, spécialiste de la "géo-histoire", nous fait découvrir son "cabinet de curiosités" qui nous entraîne dans tous les coins du monde et à toutes les époques. Des origines de l'or au chas d'une aiguille, de l'importation de la syphilis en Europe par Christophe Colomb, des pérégrinations barbaresques aux différences entre brousse, jungle et maquis, c'est tout un pan de l'histoire universelle d'une richesse insoupçonnée que nous découvrons ainsi.

  • le purgatoire est né au moyen âge mais il n'a jamais été aussi populaire qu'au xixe siècle. autour de 1850, il connaît un renouveau spectaculaire dont les effets se font sentir jusqu'au début du xxe. comment expliquer ce phénomène qui fit alors de la dévotion aux âmes du purgatoire l'une des plus répandues de l'europe catholique ? aux sources de cette renaissance, la force du « culte des morts », culte familial du souvenir et de la tombe, la nécessité de répondre aux revendications affectives des fidèles et au discrédit massif de l'enfer, enfin la volonté de l'église de contrecarrer l'expansion du spiritisme en france et en europe.
    pour définir la nature de cette dévotion, outre l'organisation matérielle, financière et institutionnelle du culte, citons trois principaux aspects : le rôle d'intercesseur attribué aux âmes du purgatoire, la sollicitude à l'égard des « âmes délaissées », tristement abandonnées car sans famille ici-bas ou trop pauvre pour payer les messes, et le nombre important d'apparitions d'âmes du purgatoire.
    or au début du xxe siècle, au terme d'une ultime phase de prospérité, le purgatoire s'efface peu à peu des consciences et des représentations. à l'origine de cette révolution des mentalités : la grande guerre, et ses millions de disparus. elle lui porte un coup fatal, personne n'ayant eu le coeur d'imposer aux « morts glorieux » de la patrie d'attendre la gloire céleste dans les flammes du purgatoire.
    guillaume cuchet est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université d'avignon.
    préface de philippe boutry.

    préface de philippe boutry. le renouveau du purgatoire. le temps du « culte des morts ». le compromis expiatoire. le défi spirite. entre héritages et modernité. la doctrine. les formes de la dévotion. les apparitions d'âmes du purgatoire. les pratiques. les assises de la dévotion. le tournant de la grande guerre. les signes avant-coureurs de crise. le choc de la guerre.

  • Il y a un siècle, naissait ce qui allait devenir le Parti communiste français. Ce parti fut longtemps l'un des plus populaires du champ politique français. Pendant plus de trois décennies, il fut aussi le premier parti de gauche, avant de connaître un recul continu qui l'a porté vers les rivages de la marginalité.
    Cet ouvrage, qui insère les approches thématiques dans une trame chronologique rigoureuse, cherche à comprendre ce qui fit la force du PCF et ce qui a nourri son déclin. Il s'emploie à décrire la manière dont le communisme du xxe siècle s'est enraciné, à la charnière d'un communisme mondial dominé par le PC soviétique, dans un mouvement social structuré autour du monde ouvrier et urbain et une gauche politique traversée par les souvenirs des révolutions du passé, comme par les événements traumatisants des guerres mondiales et coloniales.
    Avec la fin de la guerre froide, l'ouverture des archives et la multiplication des angles de recherche, il est aujourd'hui possible d'observer le PCF de façon plus sereine et plus sûrement documentée. On prend désormais la mesure de ce que le communisme politique ne fut pas seulement un parti, voire un appareil très centralisé, mais aussi une galaxie associant du politique, du syndical, de l'associatif et du symbolique. C'est cet objet « total » qui est ici présenté, analysé et interrogé.

  • Alors que l'on croyait en avoir fini avec la religion sous la poussée d'une modernité occidentale qui semblait en avoir fortement réduit l'impact social, la religion occupe à nouveau une place centrale dans l'actualité française. Elle est au coeur de discussions et polémiques sociales ; elle figure également à l'agenda politique, les autorités publiques cherchant à redéfinir aussi bien les conditions d'exercice de la liberté religieuse et ses limites que le point d'équilibre à trouver pour garantir la neutralité religieuse de l'État dans la société. Dans ce contexte, les diverses religions relisent leurs traditions et l'actualisent, suscitant des réactions diverses en leur sein.
    Cet ouvrage présente, de la manière la plus complète possible, les grandes données dont nous disposons actuellement sur les reconfigurations contemporaines du religieux en France : net décrochage du catholicisme, progression des « sans religion », croissance de certaines croyances, brouillage des frontières précises entre les religieux et les non-religieux avec des minorités significatives de religieux non-croyant et de sans religion croyant, inversion de la corrélation entre engagement religieux et grande agglomération d'une part et entre engagement religieux et âge d'autre part...
    Congédiant l'idée selon laquelle plus de modernité signifierait moins de religion, cet ouvrage vient également montrer que, bien au contraire, l'ultramodernité contemporaine entraîne de profonds bouleversements du religieux qui ont des conséquences politiques, sociales et culturelles dont on ne mesure pas suffisamment l'ampleur.

  • Véritable somme à destination des professionnels du soin, du droit et de la prise en charge des enfants, cet ouvrage aide à une meilleure compréhension de la pédophilie et de son impact sur les enfants. A partir de cas cliniques, l'ouvrage décrypte le fonctionnement psychique des agresseurs, et analyse les différentes typologies d'agression. Il propose des pistes concrètes en matière de prévention et de prise en charge de l'enfant. Il permet également de mieux connaitre les procédures administratives et judiciaires en vigueur.

  • Cerner l'homme Napoléon Bonaparte sous toutes ses facettes, telle est l'ambition de cette biographie. L'auteur propose ici de comprendre la vie d'un homme dans un temps spécifique, la Révolution française et ses lendemains, et dans un espace d'envergure, le continent européen.
    Par un retour aux sources, elle livre un portrait intérieur en montrant ses mutations permanentes au gré des événements. Elle donne à voir comment cet officier d'abord farouchement corse puis viscéralement français est devenu un homme politique tout autant qu'un génial chef de guerre. Elle souligne comment il a été perçu comme l'incarnation de la nation française, et comment il s'est lui-même pensé comme tel. Elle montre le processus par lequel il s'est enfermé dans la certitude que lui seul savait ce qu'était la bonne voie pour la France révolutionnée.
    Napoléon ne pouvait pas concevoir une France qui ne soit pas en position dominante en Europe. Si bien que l'enfant des Lumières et l'officier jacobin qu'il a été a finalement fait figure de tyran sanguinaire.
    L'un des intérêts de ce livre est aussi de proposer une remise en perspective de cette image légendaire.

  • À qui appartient la mer  ? Quels sont les pays les plus corrompus  ? Où se trouvent les réfugiés  ? Y a-t-il encore des esclaves  ? Quels pays partent à la conquête de l'espace  ?
    Mister Geopolitix, globe-trotteur infatigable et youtubeur, vous embarque dans son tour du monde. Grâce à ce livre illustré de cartes et de graphiques, de photos prises par l'auteur pendant ses voyages, de chiffres et d'infos insolites, la géopolitique devient accessible et passionnante  !
      Après des études sur les pays en développement, Gildas Leprince a réalisé le tour de la Méditerranée en solitaire  et a tourné des reportages dans plus de 16 pays. En 2016, il fonde la chaîne YouTube Mister Geopolitix pour continuer à partager sur les sujets qui le passionnent.

  • Cet ouvrage prépare à l'une des questions de géographie du CAPES d'histoire-géographie et également à l'une des questions de géographie des territoires de l'agrégation de géographie.
    Au carrefour de deux continents, l'Asie et l'Océanie, de deux géants démographiques, la Chine et le sous-continent indien, et de deux océans, l'Indien et le Pacifique, l'Asie du Sud-Est constitue l'extrémité tropicale du continent asiatique. Formée d'une péninsule et d'un chapelet d'îles, s'étalant sur 4 500 000 de km² et peuplée d'un peu plus de 600 000 millions d'habitants, cette région se compose aujourd'hui de onze pays, d'une considérable diversité de tailles, de populations, de géographies, de cultures et de niveaux de vie. Une telle complexité - socio-économique notamment - tend même à remettre en cause le statut de région de l'Asie du Sud-Est.
    Les auteurs de ce manuel se sont donc attachés à penser l'Asie du Sud-Est dans sa globalité afin d'en dégager des traits communs, en multipliant les approches transversales et multiscalaires, sans pour autant négliger de prendre en compte chaque pays dans ses spécificités. Parallèlement, deux grandes problématiques - la définition géographique de la région d'une part et son développement économique d'autre part- fondent le livre, construit autour de cinq parties : « L'émergence d'une région », « Les modèles de développement », « Les limites du développement », « Territoires de l'urbain » et « Intégration et géopolitique régionales ». L'ensemble des cartes, schémas, tableaux et graphiques proposés permettra au lecteur d'obtenir une connaissance précise et approfondie de cette nouvelle question du Capes et de l'agrégation.

  • La religion des romains

    John Scheid

    L'étude de la religion romaine soulève nombre de problèmes. Au-delà de la similitude des termes religieux, encore en vigueur de nos jours, il existe des différences fondamentales de sens et d'interprétation. Par ailleurs, le terme «  Romains  » lui-même recouvre des réalités très diverses selon l'époque, le lieu et le statut de chaque individu. On ne peut donc parler globalement d'une religion romaine et le choix a été fait ici d'entendre par Romains tous les citoyens romains et leurs dépendants vivant à Rome ou dans les cités romaines.
    Des textes et des images illustrent cette étude revue et augmentée, que l'auteur a voulue structurelle plutôt que chronologique. Un tableau des événements marquants de la République puis de l'Empire romain, une bibliographie et un index donnent au lecteur les instruments de travail et de compréhension.

  • Cet ouvrage didactique aborde les thèmes fondamentaux de la géographie d'aujourd'hui. Chaque chapitre est structuré de manière claire et pédagogique : une analyse sous forme de cours, une synthèse du thème abordé, les références bibliographiques essentielles, une étude de cas.
    La nouvelle édition développera de nouvelles notions :
    épistémologie, migrations et frontières, environnement, systèmes productifs, régionalisation, territorialisation.

  • Comprendre la France d'Ancien Régime implique de se distancier de réflexes mentaux trop contemporains. L'État moderne se construit dans une économie préindustrielle, entraînée par le commerce des produits agricoles dans une société où les libertés sont longtemps confondues avec les privilèges des ordres sociaux et dans une culture largement vivifiée par la religion. La formation de l'État-nation est l'oeuvre d'une monarchie sacralisée à perspective absolutiste, où le souverain ne parvient pas à s'adapter à la redéfinition de la nation au siècle des Lumières.
    Après un lent dégagement des conceptions féodales, la monarchie n'a pas été capable de maîtriser la question du pluralisme religieux, ni d'imposer une réforme progressive de la société pour en tirer une fiscalité à la hauteur de ses ambitions. Le refus politique d'association de la nation à la gestion de l'État, longtemps maîtrisé grâce à l'attachement des élites au partage financier des ressources de l'État fort, finit par asphyxier la monarchie lorsque l'enlisement des réformes se paie par la faillite.
    Pour cerner la vraie nature de l'absolutisme français, de sa naissance à sa crise ultime, huit chapitres thématiques replacent l'État royal dans son environnement géographique, économique, social, religieux et culturel. Trois chapitres dégagent ensuite les caractéristiques essentielles de chaque siècle ; enfin, des synthèses approfondissent quelques questions fondamentales pour l'histoire de la France moderne.

  • A l'orée du XXe siècle, Jérusalem, sous l'administration de l'empire Ottoman, vit un moment de grâce. Pendant quelques années, l'horizon s'est ouvert, la ville s'est développée et musulmans, juifs et chrétiens ont vécu en harmonie. L'auteur retrace cet « âge des possibles » et nous explique les étapes qui ont conduit à la rupture de cette harmonie confessionnelle.

  • Pour la première fois de l'histoire, le Maghreb fait l'expérience, au cours des XIe-XVe siècles, d'une union politique sous l'égide des populations locales : les Berbères.
    S'inspirant des dynasties arabes musulmanes qui les ont précédés, les Almohades étendent leur emprise de l'Atlantique à la Tripolitaine, du Sahara jusqu'au centre de la péninsule Ibérique. Cet épisode marque une étape fondamentale du processus d'arabisation et d'islamisation des sociétés du Maghreb ; on assiste alors à la diffusion du concept d'État, territorial et supra-tribal, préalable à l'évolution ultérieure.
    Pascal Buresi et Mehdi Ghouirgate présentent d'abord en dix « chapitres » le cadre événementiel et politique, puis ils insistent sur dix « points d'histoire ». Enfin, divers auteurs analysent une dizaine de documents iconographiques, emblématiques de cette période fascinante.

  • Durant la seconde guerre mondiale, le vin n'a pas été en France un produit anodin parmi d'autres: il se révéla être, avec la défaite, le butin le plus précieux de France aux yeux des dirigeants nazis.
    Cet ouvrage raconte en détail comment les autorités de Berlin, afin de capter toutes les richesses du pays conquis, ont planifié une entreprise de prélèvement des volumes colossaux de vin nécessaires à sa population et à son armée. S'appuyant exclusivement sur des sources inédites, publiques ou privées, découvertes tout au long des recherches de l'auteur ces dix dernières années, cet ouvrage offre une vision peu glorieuse de la position et du rôle de certains producteurs de vins durant la seconde guerre mondiale.
     

  • Ce manuel a pour ambition de proposer une synthèse de référence sur le système régional français en analysant, par région, les aspects les plus spécifiques de chaque espace étudié. L'introduction propose une réflexion générale sur l'échelon régional et ses dernières mutations (gestations et mutations, découpages, pouvoirs et compétences, choix géopolitiques, question des cohérences en débat, montée des grandes métropoles...). Chaque chapitre traite d'une région métropolitaine spécifique : introduit par un encadré statistique, chacun met l'accent sur l'identité et la personnalité de la région traitée, analyse les grandes dynamiques démographiques, socio-culturelles, économiques et urbaines propres à la région, met en débat la récente réforme. Chaque chapitre propose des études de cas sous forme d'encadrés et est assorti d'un croquis de synthèse.
    />  

  • Penser l'humanitude, comprendre la vieillesse, découvrir et affirmer la capacité des Hommes vieux, malgré les difficultés qui les éprouvent, à vivre leur vie dignement jusqu'au bout, proposer des outils qui permettent d'aider et de prendre soin dans le respect et la tendresse, c'est le pari réussi des auteurs de ce livre. Après une analyse qui montre que les Hommes vieux vulnérables sont aussi indispensables et précieux que les autres Hommes, que les autres citoyens, les auteurs nous guident sur les chemins d'une science pratique au service du bien-être et de la qualité de vie. La philosophie de l'humanitude et les dernières découvertes et connaissances sur les grandes pathologies de la vieillesse (du syndrome d'immobilisme à la maladie d'Alzheimer, en passant par les autres démences) les ont conduits à élaborer des techniques nombreuses et des savoir-faire précis qui donnent à tous, familles, soignants ou proches, les éléments nécessaires pour prendre soin. Un prendre-soin permettant de toujours épauler les forces de vie de la personne, de toujours respecter et soutenir, quelles que soient les épreuves, son humanitude. Pour cette nouvelle édition, le texte a été entièrement actualisé, notamment les chapitres relatifs au soin.

  • Cet ouvrage, véritable référence en géographie régionale, examine en profondeur les fondements historiques des structures spatiales asiatiques et propose une analyse très fine et entièrement mise à jour de la dynamique des onze États qui composent l'Asie du Sud-Est aujourd'hui.
    Après un panorama de la trame spatiale des héritages propres à l'Asie du Sud-Est, l'ensemble des États sont étudiés selon des rapprochements comparatifs : les grands États archipels, les Philippines et l'Indonésie, dont s'est affranchi le Timor oriental ; l'État dédoublé que représente la Malaisie ; les petits États milliardaires, la cité-État de Singapour et le sultanat de Brunei ; les États jumeaux non identiques, la Thaïlande et la Birmanie ; les États tampons du Laos et du Cambodge et enfin le Vietnam, réunifié après de longues périodes de division.
    Sont enfin abordés les grands défis auxquels cette région désormais incontournable dans la mondialisation est confrontée en termes de développement économique et social, agricole et urbain.
    Un ouvrage assorti de 80 cartes originales et de 27 tableaux présentant les données les plus récentes.

empty