La Partie

  • Bébé

    Pauline Martin

    Dans cet album, Pauline Martin met le nouveau-né au coeoeur de son propos.
    Exception faite de quelques scènes qui indiquent que le parent aimant n'est jamais très loin, il est ici seul en scène et il agit. Sans autre guide que ses sens en alerte, Bébé entre progressivement en contact avec le monde. L'exploration, et surtout l'observation qui revient dans plusieurs scènes, développent sa motricité et stimulent son autonomie.
    Pauline Martin insiste sur l'importance de laisser le bébé vivre ses expériences pour mieux avoir conscience de lui-même et construire ses propres repères d'espace.

  • Les 31 créatures qui composent ce récit sont des émotions. Ici, pas de couleurs, mais une galerie de personnages incarnés dans une gamme de gris doux, suscitant immédiatement l'empathie. Elles sont toutes en action : ainsi, la joie bondit sur un trampoline, la colère explose, la tristesse s'emmitoufle dans une couverture, la reconnaissance réchauffe, l'espoir prépare des sandwichs pour la route... l'amour illumine.
    En phrases simples et fines, l'autrice alterne les registres et invite à l'introspection et au dialogue. Certaines images font mouche, d'autres bouleversent, questionnent, proposent un début d'explication ou de solution, distinguent les émotions qui se ressemblent avec précision. Mais les émotions ne sont ni jugées, ni classées, elles agissent et existent, comme en chacun de nous.

  • Véritable manuel pour vaincre les mauvais rêves, cet album nous entraine de pièges en pièges tendus par le docteur Wallaby et son fidèle Dingo.
    Ils attrapent, pour guérir leurs patients, les cauchemars qui rampent, hurlent, écrasent, craquent, sifflent... Trous profonds pour les géants, cages pour les hurlants, pieux collants pour les rampants : à chaque cauchemar sa méthode ad hoc. Jusqu'au jour où arrive un étrange patient, le tigre de Tasmanie : son cauchemar est inédit. Vide, sourd, profond et immobile, il ne correspond en rien à ce que soigne habituellement le docteur. Au fil d'une longue quête, Wallaby comprendra qu'il s'agit d'un non-rêve, comme en font les espèces éteintes...
    Sur les pages de gardes, un compendium de 60 espèces menacées ouvre le livre qui se ferme sur autant d'espèces disparues.

  • La perle Nouv.

    Une perle est découverte par un enfant au fond de l'océan. Il fabrique pour son amoureuse une petite bague de fortune. La nuit, une pie vole la perle qui se retrouve dans un nid où un chat la dérobe. C'est le début d'un long voyage qui entraîne la perle à travers le monde et le temps. On la retrouve, tour à tour, dans l'atelier d'un joaillier, sur la couronne d'une reine, au coeur d'une exposition, dans le sac d'un voleur, dans les égouts, la hutte d'un castor... et enfin, entre les mains d'un vieil homme qui n'est autre que le garçon qui l'a trouvée des années plus tôt. L'homme la replace alors sur la petite bague bricolée qu'il offre à nou- veau à celle restée toutes ces années son amoureuse.
    Cette boucle narrative à l'échelle d'une vie nous fait traverser un monde en mutation que les images nous montrent parfois bouleversé et hostile pour nous ramener à la fin au refuge paisible de l'amour. C'est la valeur très relative des choses que les auteurs questionnent ici. D'une page à l'autre ils mettent en scène un jeu de rebond au centre duquel l'objet immuable qu'est la perle, portée par le hasard, change sans cesse de valeur. Chacun s'en empare pou un motif différent : affection, convoitise, pouvoir, outil banal ou simple jouet.
    Le petit caillou rejeté dans le monde nous raconte une histoire de désirs et de nécessités, une histoire d'humanité.

  • Il faudra

    ,

    Une enfant se projette dans son rôle imminent de grande soeoeur et imagine ce qu'il faudra préparer, partager, montrer, mais aussi garder pour soi. La jeune narratrice déclame à l'enfant qui va arriver la liste des bonheurs à venir et des savoirs accumulés, dont elle-même prend peu à peu conscience. C'est par cet exercice qu'elle affirme son identité, ses goûts, se découvre et exprime ses réflexions.
    Les images de Loren Capelli, au stylo et pastels secs, déploient le récit au fil des saisons ; utilisant la couleur avec générosité et une grande liberté pour livrer par éclats ce qui compose le monde de la narratrice.

  • Chats méchants Nouv.

    Chats méchants

    Delphine Chedru

    D'ordinaire, le chat est un animal doux et gentil. Les quatre chats de notre histoire ne le sont pas. Rien ne les rend plus heureux que de tourmenter ceux qui croisent leur chemin. Barnabé, le cochon, Edmond le pêcheur, et les chatons innocents en font chaque jour les frais. Un matin, arrive en ville une souris, animal réputé pour sa docilité. Mais celle-ci au contraire est franchement mauvaise et elle déteste par-dessus tout... les chats.
    Pour la première fois de leur vie, les quatre chats méchants se trouvent tyrannisés par plus méchants qu'eux. C'est alors qu'ils décident de de- venir gentils. Gentils, vraiment ? La gentillesse pourrait-elle venir à bout de pareil adversaire ? Ou bien devront-ils trahir leur nouvelle conduite ?
    Dans ce récit en forme de farce, Delphine Chédru raconte une aventure d'arroseurs arrosés. Elle brouille les pistes et les a priori avec malice nous donnant à détester ce qui inspire communément confiance et tendresse et à réfléchir sur les motivations de la cruauté.
    Ses images numériques et sa parfaite maîtrise de la couleur apportent une grande lisibilité aux scènes dans lesquelles chaque détail est pensé pour faire rire le lecteur.

  • Le ver vert

    Bruno Gibert

    Un ver vert aux yeux vairons décide un jour de se rendre à Versailles pour y rencontrer le Roi. Hélas, ce ver commet un impair en nommant Vercingétorix celui qui se fait appeler Roi Soleil. C'est vers là que tout bascule et que l'on tente de mettre le ver vert sous les verrous. Grand comme un vermicelle, le prisonnier s'échappe et pour le retrouver, le royaume est mis à l'envers. C'est finalement le pivert qui par malheur, le premier, découvre le ver vert...
    Bruno Gibert se livre dans cet album à l'un de ses passe-temps favoris, la contrainte oulipienne qui impose ici la récurrence du son « ver » dans un récit conduit par le nonsense. Le texte fait jaillir en vert les mots homophones tandis que les images, où le grotesque se déploie dans des décors soignés, proposent une partie de cache-cache entre le lecteur et le ver. Si le premier effet du livre est de nous faire rire aux dépends d'un ver idiot, il incite par ailleurs l'enfant à tenter lui-même des acrobaties sémantiques et lexicales.

  • Ce texte, fondateur de la dissidence tchécoslovaque aux côtés de la Charte 77, est une invitation à une révolte rigoureusement non-violente. Cet texte appelle chaque individu à occuper les espaces de liberté laissés vacants par le pouvoir en place. En théorisant le concept de société civile, l'auteur montre que l'étendue des pouvoirs insoupçonnés dont celle-ci dispose et comment elle peut construire des petites sociétés alternatives au totalitarisme. Ce texte a une porte universelle qui dépasse la condamnation de ce qu'il qualifie de "dictature posttotalitaire" : il souligne de que toute société de consommation est, elle aussi, menacée par la "vie dans le mensonge" puisqu'elle favorise le sacrifice de l'intégrité spirituelle et morale au profit du confort matériel. La pensée de V.Havel offre, dans ce texte, une réflexion pertinente pour comprendre la crise actuelle de la démocratie en mettant en évidence la capacité d'action politique de la société civile.

  • "« Tout n'est pas perdu, parce que les êtres humains, capables de se dégrader à l'extrême, peuvent aussi se surmonter, opter de nouveau pour le bien et se régénérer. » Pape François « Le pape François a su saisir dans sa globalité la grave crise de notre humanité. Pour changer le monde concrètement, nous avons besoin d'une transformation plus profonde de nos valeurs. Merci à lui de nous inviter à suivre cette voie. » Yann Arthus-Bertrand Cet appel révolutionnaire du pape François à tous les hommes et les femmes de la planète constitue un texte de référence sur l'environnement. Par ses photographies nombreuses, Yann Arthus-Bertrand donne à voir les beautés et les faces plus sombres de notre planète, incarnant remarquablement les réalités soulevées par Laudato Si'.

    « Tout est lié » : la négligence de l'être humain, l'exploitation désordonnée des ressources, l'hyperconsommation, la politique et l'économie. La planète se dégrade à un rythme sans précédent et la fracture sociale mondiale s'accentue, avec son cortège de conflits et de catastrophes sanitaires. Tout cela, Yann Arthus-Bertrand a su le saisir à sa manière dans son objectif. Alors, tout est fini ? On le sait, le Pape a foi en Dieu, et par là, foi en l'homme. Il invite la société, à tous les niveaux, à s'engager dès aujourd'hui dans une conversion écologique intégrale qui prend racine dans le coeur de l'homme, « car nous savons que les choses peuvent changer ».

    Cette édition événement unit le combat écologique de deux grands hommes en faveur des hommes et de l'environnement.

    Les droits perçus par Yann Arthus-Bertrand pour cet ouvrage sont intégralement reversés au profit d'une ONG humanitaire."

  • La crise sanitaire nous impose de masquer nos visages. Cette mesure sanitaire a un impact sur notre propre perception de nous-mêmes et de notre relation à l'autre car le visage est une porte ouverte sur la nudité de notre être.
    Pierre Dulau et Martin Steffens interrogent la crise actuelle sous un angle social, anthropologique et philosophique et montrent l'importance de son impact sur les relations sociales. Au-delà d'un constat qui peut conduire au désespoir, les auteurs invitent le lecteur à soutenir le regard et dévoilent une stratégie de possible de résistance qui jamais ne nie la gravité de l'épidémie. Un ouvrage qui s'adresse à tous ceux qui cherchent à comprendre le sens de cette crise et ne souhaitent pas qu'elle fasse de la méfiance et de la prophylaxie les maîtres-mots de notre contrat social.

  • Brassens à rebrousse-poil Nouv.

    Une biographie inattendue qui révèle un Brassens loin de l'image d'Épinal du chanteur à la pipe, anticlérical et antimilitariste. Par une étude poussée des textes des chansons, des interviews et des écrits du chanteur, l'auteur révèle la figure d'un Brassens résolument anti-moderne et taraudé par la question de Dieu. Un livres qui sort à l'occasion de l'anniversaire de la naissance et la mort de Brassens.

  • Apre`s avoir e´te´ trop souvent te´moins de couples qui se de´chirent, de familles qui explosent et de ce´libataires qui de´sespe`rent, la famille Bombele a trouve´ un reme`de en Dieu et veulent le partager. A` partir de leur expe´rience en tant que couple chre´tien marie´, les Bombele mettent les lecteurs face aux re´flexions suivantes : pourquoi devrions-nous ne rien attendre en amour ? Pourquoi dans ce domaine faudrait-il toujours avancer a` l'aveugle, sans se former au pre´alable en pensant que c'est juste « facile » d'aimer, que c'est inne´ et que le temps fera tout le travail ? Si c'e´tait si simple, c¸a se saurait. Et les avocats n'auraient pas une si longue liste de clients qui se de´chirent dans des proce´dures de divorce qui ne laissent personne indemne. J-M Bombele Lifafu, appele´ affectueusement Lifa, est pasteur et avocat de profession, il exerce au barreau de Bruxelles et de Lille. Il a un passe´ de footballeur et de ce parcours il tire sa rigueur, son esprit de saine compe´tition. Emmanuelle Verwilghen est kine´sithe´rapeute. Dans l'e´glise, elle chante, exerce en tant que leader et est responsable des programmes. Ils sont marie´s depuis 15 ans et ont 5 enfants.

    Ce livre met les couples au de´fi, au travers d'enseignements et d'exercices pratiques pour solidifier leur relation de couple, et par là, leur famille toute entière.

  • Dans cet ouvrage d'une rare délicatesse, l'auteur s'est inspiré de son expérience du rôle de Joseph dans le film de Jean Delannoy, Marie de Nazareth. Sous la forme d'un journal intime, l'auteur fait parler Joseph depuis son amour naissant pour Marie jusqu'à sa propre mort. Il nous conduit sur le pas de celui qui accueilli Marie chez lui et éduqua Jésus, dans un texte conforme aux Évangiles et au magistère. Cette évocation pleine de tendresse fait découvrir l'amour d'un père pour Jésus enfant puis adolescent, que Joseph accompagne dans sa vocation de Sauveur.
    L'écriture d'une rare qualité, emporte le lecteur dans une méditation spirituelle et évocatrice qui fait de Joseph le modère discret de l'époux et du père.
    Un livre émouvant et puissant !

  • Cette nouvelle revue annuelle est une coédition entre Première Partie et le think-tank Philadelphia. En confrontant la pensée de l'Église aux problématiques contemporaines, elle a pour ambition de proposer une réflexion au monde politique et à tous les lecteurs soucieux de la chose publique. Elle témoigne de la pertinence de la réflexion chrétienne, met en lumière des initiatives favorables au bien commun et est force de propositions concrètes.
    Dans ce premier numéro, Philadelphia propose une réflexion sur la devise de la République française, fondement fragilisé du pacte social français. Elle fait un constat sans concession de la perte d'un commun, retrouve l'inspiration d'auteurs classiques comme Péguy ou Aragon et de figures historiques comme Frédéric Ozanam ou Tom Morel, part à la rencontre d'acteurs variés qui chaque jour mettent en oeuvre de façon concrète nos valeurs fondatrices et offre une série de mesures concrètes et audacieuses.

  • Un ouvrage qui s'empare a? la fois du sujet de la nutrition, tout en le reliant a? la sante? spirituelle, par une pharmacienne nutritionniste chrétienne

  • Les adolescents n'ont pas encore de saint patron ? Il semblerait que la figure de Carlo Acutis soit toute trouvée pour eux. Déclaré vénérable par le pape François, ce jeune italien décédé en 2006 à l'âge de 15 ans suscite un engouement de plus en plus fort, et ce du Brésil à l'Australie. Mais qu'a donc sa vie de si pertinente pour nous être proposée en modèle ? Carlo Acutis est un jeune de son époque : il aime le foot, les jeux vidéo, il est fan de Steve Jobs et passe des soirées au téléphone avec ses amis. Mais plus que tout, sa passion, c'est l'Eucharistie qui vient habiter chacune de ses journées depuis sa première communion. Ce jeune Italien, d'une curiosité spirituelle étonnante, est aussi très doué en informatique et devient donc un missionnaire du net en développant des sites dédiés à l'évangélisation. Mais si la vie de Carlo Acutis peut avoir un écho si profond aujourd'hui, c'est qu'elle vient nous parler d'un monde qui est le nôtre et vient nous interpeller sur la question d'une sainteté du quotidien, une sainteté de l'ordinaire. Carlo Acutis a su grandir et rester attaché au Christ en étant confronté à des défis qui nous sont communs pour la plupart : l'expansion d'un monde connecté, le témoignage de sa foi catholique dans une société déchristianisée, mais également sa solitude liée à son état de fils unique, les questions de l'effort, des amitiés, des passions, de la relation avec ses parents pendant l'adolescence ou encore de la maladie et de la mort. Plus qu'une biographie, cet ouvrage est un vrai guide pour se laisser toucher et édifier par une vie qui n'est pas si différente de la nôtre. Geek ou pas geek, il est clair que l'aspiration à la sainteté de Carlo Acutis risque d'être contagieuse auprès de la jeunesse et même bien au-delà.

  • Première revue d'écologie intégrale sur le thème de l'habitat avec un cahier central sur l'écologie.

  • Il y a aujourd'hui un grand inconnu dans la vie de nombreux chre´tiens : c'est le Pe`re. Mais comment recevoir la re´ve´lation de la paternite´ de Dieu et surtout en quoi cette rencontre peut-elle changer une vie spirituelle parfois déjà riche ?
    Comme beaucoup, Grégory Turpin a ve´cu cette blessure du pe`re dans son enfance. Elle aurait pu le terrasser mais sa découverte du Père céleste a déclenché un changement radical dans sa vie chrétienne : celui d'embrasser son identité d'Enfant de Dieu et de Fils libéré. Pétri par la spiritualité du Carmel, il plonge son lecteur dans un cheminement de prière et de libération : de la nécessaire dissociation qu'il faut pouvoir vivre entre le père terrestre et le Père céleste, des restaurations qui en découlent, jusqu'aux moments les plus intenses de Jésus avec son Père lors de sa Passion, il propose ici un magnifique parcours à vivre à son rythme pour expérimenter une paix et une joie nouvelles, et surtout durables.

  • Immortelles et légendaires, les briques Lego® ont marqué plus d'une génération. Et puisqu'elles sont tout aussi célèbres qu'incontournables, elles se devaient de faire honneur au livre le plus populaire du monde : le Nouveau Testament. Voilà plus de 10 ans que Brendan Powell Smith, créateur du site très populaire bricktestament.com travaille à reproduire avec minutie des scènes bibliques brique après brique et on aura beau chercher "il s'avère bien difficile de trouver des défauts à cette oeuvre fantastique" chronique le Washington Post.

  • Première revue d'écologie intégrale sur le thème des jeux de société avec un cahier central sur l'écologie.

  • Manuel d'animation pour les groupes de conversion écologique

  • Mesopotamia

    Collectif

    Ouvrage patrimonial qui fait un inventaire documenté du patrimoine assyro-chaldéo-syriaque et yézidi en Irak. Ouvrage qui associe notice explicatives, cartes et photographies anciennes et actuelles.

empty