Ici-bas

  • Destin

    Otto Nuckel

    Aux côtés de Frans Masereel et Lynd Ward, Otto Nückel compte parmi les auteurs classiques du roman graphique sans paroles, un genre créé dans les années 1930 et qui doit tout autant au cinéma muet qu'à l'expressionisme.

    Dans Destin, un ouvrage époustouflant de maîtrise graphique et narrative, l'illustrateur allemand Otto Nückel (1888-1955) signe sans aucun doute son chef-d'oeuvre. En 190 gravures sur plomb, l'artiste donne vie à la destinée tragique d'une femme née dans la misère - et ce à quoi aucune tentative ne parviendra à l'en délivrer.

    Ce récit, édité pour la première fois en France par les éditions Imho en 2005, est à nouveau rendu disponible avec une préface de Seth Tobocman et une postface de George Walker.

  • Seth Tobocman livre une histoire politique des États-Unis vue depuis le banc des accusés et instruit le procès de la justice d´État. Durant plus d´un demi-siècle, l´avocat américain Leonard Weinglass fut de tous les combats. Adepte d´une transformation radicale du monde, il prit le parti des militants progressistes et autres cibles de la répression d´État. Dans L´Amérique en procès, un récit des affaires les plus emblématiques défendues par cet homme hors du commun, Seth Tobocman, au plus fort du journalisme en bande dessinée, transcende l´exercice de la simple biographie. Il compose ainsi une traversée de l´histoire politique des États-Unis d´après-guerre vue depuis le banc des accusés, d´où il instruit le procès de la machine judiciaire. À l´heure où des mouvements sociaux toujours grandissant affrontent un État aveugle et funeste oublieux des droits humains, ce livre fera oeuvre d´éducation à la justice sociale.

  • Nos corps, nos choix, nos combats - ces mots des luttes féministes résonnent aujourd'hui enfin de toute leur force. Dans une déambulation graphique sans paroles, Pole Ka mêle sa voix à ce choeur. Elle y explore non sans humour et piquant les normes de genre écrasantes et les possibilités de s'en affranchir, ici, maintenant, parce que cela devient urgent.

  • Fidèle à sa posture journalistique marquée par la réflexivité et l'horizontalité dans le rapport à l'enquêté, John Gibler raconte ici l'incroyable parcours d'un guérillero nahualt, Andrés Tzompaxtle, enlevé, détenu et torturé par l'armée mexicaine en 1996, jusqu'à son évasion, puis sa longue et difficile reconquête de la liberté.

    En recourant à une polyphonie narrative où se mêlent de façon presque imperceptible la voix du journaliste à celle de l'enquêté, L'évasion d'un guérillero articule de façon magistrale le travail d'archive, le journalisme de terrain, le témoignage et l'essai, et rend un hommage vibrant à la parole et à l'histoire d'un survivant qui incarne la force et la lutte inébranlable pour la dignité des peuples.

  • Au bal des faux-semblants Nouv.

empty