Humensciences

  • Vaccinez-vous contre la contagion des inepties !

    La muraille de Chine est la seule construction humaine visible depuis la Lune. Les vaccins causent l'autisme. Nous n'utilisons que 10 % de notre cerveau. Il y a plus de naissances les nuits de pleine lune...

    Il n'y a pas de relation directe entre le degré de conviction que nous inspire une croyance et sa véracité.

    Nous sommes une espèce extraordinairement sociale. Faire confiance à l'autre fut favorable à la survie de nos ancêtres. Le revers est que nous sommes des victimes toutes désignées pour les tricheurs, menteurs, escrocs ou baratineurs.

    Et les énoncés vrais, prudents, intelligents, instructifs sont perdants face aux balivernes, sympathiques, excitantes, consolatrices. Le combat est inégal.

    C'est pourquoi nous avons besoin d'une science des balivernes, comme il existe une science des microbes pathogènes.

    Thomas C. Durand décortique la structure des fariboles pour nous en révéler les mécanismes. Il nous montre comment revigorer nos défenses critiques, sans rejeter complètement nos intuitions. Avec de nombreux exemples puisés dans l'actualité la plus récente et des expériences à faire soi-même.

    Déculpabilisant et plein d'humour.

  • L'image du loup cruel et sanguinaire nourrit notre imaginaire depuis des millénaires. Écornant la fable effrayante, la science nous en livre un tout autre portrait. Le loup n'est pas un pillard solitaire, il vit en famille soudée, sous la tutelle d'un couple fidèle, il élève ses petits en communauté et pratique une chasse écologique. C'est un altruiste, défendant avec ardeur les membres de sa meute.

    Dans cet essai aussi passionné que solidement documenté, l'éthologue Pierre Jouventin rappelle que l'Homme noua au Néolithique une alliance avec l'ancêtre du chien, qui changea sa propre destinée.

    Il est temps d'en finir avec le mythe du Grand Méchant Loup !

  • Les réactions chimiques du dentifrice sur nos dents, l'effet du café sur le cerveau, l'incroyable chimie des odeurs corporelles, le microbiome encore plus fort que le microbiote, les molécules du stress, pourquoi dit-on « brûler ses graisses »...
    L'auteure amène le lecteur avec elle tout au long de sa journée, de la salle de bain, à la salle de sports, de sa cuisine jusqu'à son université. Nourri d'anecdotes et illustré de 40 dessins espiègles, le récit nous invite à entrer dans le laboratoire géant de chimie qu'est notre quotidien. L'occasion de découvertes surprenantes.
    Au passage, on acquiert sans peine les grands principes chimiques, ce qui permet de mieux comprendre les outils que nous utilisons, comme les ordinateurs ou les portables et les ingrédients des produits que nous consommons.
    Un récit, incarné, vivant et dynamique. Le ton rappelle celui du Charme discret de l'intestin.
    Un livre aussi attractif pour le grand public que pour les férus de chimie.
    Première sortie en Allemagne au printemps. Il a déjà été acheté par 5 pays.

  • Le crocodile vagit, le grillon craquette, l'hyène rit, la mésange zinzinule, le criquet stridule... Que cachent ces sons ? Peut-on percer leurs mystères ? Que peuvent bien se raconter les animaux ?

    Du Brésil à la mer du Nord, de la jungle amazonienne aux étendues glacées de l'Arctique, des pleurs des petits crocodiles aux joutes sonores des éléphants de mer, le biologiste Nicolas Mathevon, spécialiste de bioacoustique, dévoile la diversité des vocalisations animales. Avec lui, nous apprenons comment ces langages leur permettent d'exprimer leurs émotions, de choisir un partenaire, de ruser, de savoir qui domine et qui se soumet, de marquer son territoire, d'appeler à l'aide...

  • Elle est là, tapie en nous. Nous la taisons, l'étouffons, l'exécrons. La « bête en nous » ramène à l'instinct, l'incontrôlable, l'immoral. S'éloigner d'elle nous rassure sur notre place dans l'univers.

    Comment en sommes-nous arrivés à penser notre animalité par opposition à notre humanité ? Ce raisonnement a-t-il une réalité scientifique ? L'Homme est-il si différent des animaux ? A-t-il une intelligence à part ? Est-il seul à aimer, pleurer, rire ? À posséder une morale ou à faire la guerre ?

    À travers les découvertes fascinantes réalisées par des éthologues, des anthropologues et des archéologues, ce livre décrypte nos comportements à la lumière de leurs racines animales et déconstruit les idées reçues.

    De quoi changer en profondeur notre regard sur « le royaume des bêtes » dont nous faisons partie...

  • Une des questions les plus vertigineuses de l'astrophysique !

    Quel est l'âge de l'Univers ? Nous croyons tous connaître la réponse : 13,7 milliards d'années. Mais s'arrêter là serait se priver de l'essentiel. Ce chiffre est le fruit d'une quête passionnante où l'on retrouve Einstein, Hubble, Lemaître..., les subtilités de la physique relativiste et de la cosmologie moderne.

    Définir une notion d'âge pour un système aussi complexe n'a rien d'évident. Prenez le corps humain, son âge biologique n'est pas celui des atomes qui le constituent, dont la plupart ont été fabriqués par des réactions nucléaires au coeur d'étoiles anciennes il y a des milliards d'années ! Pour l'Univers, c'est encore pire. Physiciens et cosmologues ont contourné le problème en fabriquant la notion de temps cosmique. Mais ce n'est pas une grandeur que peuvent indiquer des horloges et reconstituer sa valeur repose sur des hypothèses théoriques.

    C'est pourquoi la question est encore aujourd'hui débattue.

    Enfin vous découvrirez comment on peut aborder l'âge de l'Univers en se passant de la notion de temps, devenue périmée avec la physique moderne.

    Alors attachez votre ceinture cosmique...

  • Oubliez tout ce que l'on vous a appris sur l'hérédité. La biologie vit une révolution équivalente à celle qu'a connue la physique au début du XXe siècle avec la relativité. Etienne Danchin nous rend accessible cette nouvelle définition de l'hérédité et nous montre l'impact qu'elle peut avoir sur nos vies et sur nos descendants. Débarrassée du carcan déterministe de la transmission purement génétique, cette nouvelle vision de l'hérédité, qui inclut la transmission culturelle de génération en génération, redonne un rôle à notre volonté et à nos choix.
    Comme l'écrit l'auteur : "Il y a une vraie poésie à savoir qu'au-delà de la transmission rigide et inaltérable de la séquence de l'ADN, nous transmettons aussi énormément des subtilités issues de notre propre expérience". Dans ce livre, il est donc question des ressemblances parent-enfant, des effets des pesticides visibles sur quatre générations, de Darwin et de Lamarck, de l'histoire des cigognes et des bébés revisitée par la science, et même d'un Peep show pour les mouches ! Ce livre comporte un message écologique fort.
    Cette hérédité qui apparaît en forte interaction avec notre environnement, souligne notre responsabilité écologique vis-à-vis des générations futures. Si la Terre a jusqu'ici effacé l'ardoise de chaque génération, le pourra-t-elle encore dans les décennies à venir ?

  • Il fait partie des dix Français qui sont partis dans l'espace. Avec sensibilité et humour, Michel Tognini nous raconte sa vie de cosmonaute, digne des super productions hollywoodiennes.
    Émotions, couleurs, odeurs, vous voilà dans la peau d'un cosmonaute. Tour à tour à bord d'un vaisseau russe Soyouz, dans la station Mir, ou avec des cosmonautes américaines sur une navette Columbia.
    Michel Tognini nous raconte l'intensité de l'entraînement physique et psychologique à la Cité des Étoiles, les relations entre les hommes et les femmes d'une culture différente, dans un huis-clos où tout incident peut se transformer en tragédie, la gestion du stress... Il nous fait vivre l'adrénaline du compte à rebours sur le pas de tir de Baïkonour et toucher du doigt la stupéfiante beauté de notre planète vue du cosmos.
    Et les cosmonautes qui partiront demain sur Mars, comment sont-ils sélectionnés, sur quels critères, faut-il des équipages mixtes ou pas, des profils dominants ou conciliants ?
    Après avoir exploré l'espace, Michel Tognini participe désormais au recrutement et à la formation des futurs équipages. C'est lui qui a permis de recruter Thomas Pesquet.
    L'espace pour de vrai... au moins le temps d'un livre.

  • Vous y êtes constamment confronté, ce sentiment, dans certaines situations, de savoir exactement comment agir, « parce que c'est la seule chose (morale) à faire ». D'où vient ce sens moral qui ne semble pas dépendre de nous et comment expliquer qu'il nous fasse parfois agir contre nos propres intérêts ? Qui peut donc bien nous manipuler ?
    D'ailleurs à quoi sert d'avoir un sens moral ? Et si la morale est universelle, comment expliquer que les jugements moraux varient d'une société à l'autre ? Sommes-nous pré-câblés à la naissance pour devenir des êtres moraux ? Avons-nous dans le cerveau, un sens moral comme nous avons le sens de l'odorat ou du toucher, ou ce sens moral est-il le fruit de la sélection naturelle ? Et les animaux, sont-ils « moraux » eux aussi ?
    Pour la première fois, un biologiste de l'évolution, spécialiste du comportement humain et vulgarisateur hors pair, s'empare de toutes ces questions pour y apporter des réponses. Toute vertigineuses. Toutes concernantes.
    Le sens moral vu par la biologie et les sciences cognitives est un champ de recherche en pleine effervescence. Ce livre en offre une vision éclairante.

  • Nous sommes plus microbes qu'humains et c'est une bonne nouvelle !
    Si 43 % de notre organisme est composé de cellules, tout le reste est constitué de micro-organismes.
    Ils sont partout : sur notre peau, nos muqueuses, dans notre estomac, notre foie, bref dans tout notre corps.
    "Ils", ce sont les microbes.
    Ecrit par un médecin bactériologue, cet ouvrage dévoile le pouvoir méconnu de notre microbiome, l'écosystème formé par les virus, bactéries et autres champignons qui cohabitent avec nous.
    Comment influence-t-il notre santé ?
    Que révèle-t-il de notre façon de vivre ?
    Que dit-il de nos futures maladies ?

  • Qui est Didier Raoult ? Que pense-t-il vraiment ? Pourquoi ce grand infectiologue, auteur de nombreuses découvertes, irrite-t-il autant les autorités politiques, sanitaires, et nombre de ses confrères ? Dans ce livre, dense, fort, personnel, le professeur Raoult éclaire toute sa démarche, au-delà de l'actuelle controverse autour de l'hydroxychloroquine et du Covid-19. Ce défenseur acharné du progrès scientifique donne sa vision de ce que doit être la médecine et la recherche.
    Parce que Didier Raoult est avant tout un médecin, parce que soigner est son premier devoir, parce qu'il est un esprit farouchement indépendant, il s'oppose aux blouses blanches administratives qui n'ont jamais vu un malade, aux modélisateurs fascinés par les Big Data, aux grandes revues médicales qui font la pluie et le beau temps mais sont de plus en plus sous l'emprise des laboratoires pharmaceutiques, aux autorités sanitaires et politiques...
    Pour que le public retrouve confiance dans la science, nous dit celui qui est l'un des plus influents chercheurs au monde dans son domaine, il faut savoir se déjuger, remettre en cause ce que l'on sait ou croit savoir, faire tomber ses idoles, bousculer les dogmes et les théories établies, renier ses maîtres...
    La science est un sport de combat, le chercheur doit gagner par K.-O contre « l'arrogance et l'aveuglement ».

  • Si la phrase n'était pas si galvaudée, le titre aurait pu être : " Le sang comme on ne vous l'a jamais raconté ", car c'est la promesse tenue par les auteurs. Après avoir lu ce livre vous saurez tout sur le sang, cet organe si essentiel et si méconnu. Le sang c'est la vie, la vie intérieure. Il permet à l'Homme de respirer. Chaque goutte est unique et pourtant renouvelable et renouvelée. Chaque constituant sanguin est le fruit d'une complexité incroyable.
    Nos globules rouges sont des poussières d'étoiles, nos globules blancs nos armées. Le sang est aussi le reflet de nos vies, de notre santé, de notre hérédité, de notre espèce. Il faut savoir l'interroger, le faire avouer. Comprendre les résultats d'une analyse sanguine, les liens entre groupes sanguins et maladies, les différence selon les sexes, l'anémie de la grossesse... Le sang est notre réseau social, il permet à nos organes de communiquer.
    Cet organe liquide est plein de sens et de contresens. Il a donné naissance à des symboles, des mots, des rites, des usages artistiques et même culinaires. Il a aussi ses maladies, ses dangers, ses scandales. Partez à la découverte de votre mer intérieure.

  • Ce livre est né pendant le confinement lorsque le docteur Olivier Lejeune alias Olivier Luge a posté sur les réseaux sociaux un de ses dessins, celui d'une immense vague prête à balayer un médecin muni d'une simple bouée canard... Tout y était, l'ampleur de la crise sanitaire que nous avons traversée et le ton décalé de l'anti-héros, Nils Ledoux, jeune interne à l'hôpital de la Croix Rousse à Lyon, pris comme nous dans cette histoire virale.
    Avec sensibilité et humour, Olivier Luge nous fait vivre la Covid vue de l'intérieur d'un hôpital, sens dessus dessous, les annonces politiques et sanitaires contradictoires, où l'on peut même croiser Cov le virus, une petite teigne qui parle mal et a créé une chaîne YouTube pour propager des fake news... Strip (tease) en anglais signifie mettre à nu. Le " strip " c'est aussi un pansement que l'on pose sur une plaie pour la suturer.
    " Panser " et " penser " la Covid, voilà ce que réussit à faire Covid Strip. Ce titre inaugure une nouvelle collection chez humenSciences : ComicScience. De la science en bande dessinée, grâce à des auteurs scientifiques mais ludiques !

  • " Et vous, qu'est-ce que vous faites dans la vie ? " " Eh bien, je suis psychiatre. " Très souvent, j'observe que mon interlocuteur a un léger mouvement de recul... Le métier de psy suscite de la méfiance. Les psys ne sont-ils pas un peu manipulateurs ? Que se passe-t-il vraiment entre le patient et son psychothérapeute ? Et si la psychiatrie était une escroquerie ? 1 Français sur 3 a déjà fait appel à un psy (sondage pour Psychologies magazine, janvier 2020) et ce chiffre ne cesse d'augmenter.
    Mais entre psychiatrie, psychologie, thérapie familaile, psychanalyse, psychothérapie..., quelle thérapie est la plus adaptée ? Sans compter que la personnalité comptent au moins autant que la technique. Faut-il choisir un homme ou une femme ? De quel âge ? Des idées politiques divergentes sont-elles un obstacle ? Comment repérer un éventuel imposteur ? Forte de 40 ans de pratique, témoin privilégiée des grandes avancées dans le domaine, le docteur Sylvie Wievorka donne des clefs pour ouvrir les bonnes portes.
    Ce livre permet aussi de se projeter dans la tête d'un psy et d'accéder, à travers des exemples de dialogues réels, à l'intimité du huis-clos entre un psychothérapeute et son patient.

  • Au milieu des années 1970, l'enfant malade était considéré par les médecins comme un petit adulte, rien n'était adapté, ni les techniques, ni l'hospitalisation (il était privé de ses parents, coupé de sa vie scolaire...). Il n'existait pas d'unité de recherche sur les maladies de l'enfant. Et l'on considérait que les bébés ne pouvaient pas ressentir la douleur. Claude Griscelli raconte les progrès accomplis grâce à une poignée de pionniers dont il fait partie.
    Un récit fort, ponctué par des histoires de guérisons mais aussi des drames. Figure emblématique de la pédiatrie et de l'immunologie française, Claude Griscelli est l'inventeur d'un traitement par greffe de moelle osseuse pour les nouveau-nés souffrant de déficits immunitaires graves, appelés les " bébés bulles ". Il est aussi à l'origine des premières thérapies géniques tentées chez l'enfant et a, le premier, démontré le passage du virus du sida de la mère à l'enfant.
    L'auteur, qui a fréquenté les cabinets des ministres de la Santé et de la Recherche (Franc?ois Fillon, Philippe Douste-Blazy), ne cache rien des relations ambigües entre le monde politique, industriel et médical. Il revient ainsi avec beaucoup de franchise sur l'affaire Mediator à laquelle il a été mêlé. La médecine des enfants racontée par un grand professeur.

  • On ne s'interdit pas de faire du footing parce que d'autres sont des champions olympiques, ni de jouer d'un instrument à cause de Mozart. Les mathématiques ne sont pas différentes.
    La bosse des maths n'existe pas, tout le monde peut comprendre les mathématiques.
    Et nous en faisons tous sans le savoir dans notre vie quotidienne, par exemple pour déterminer le trajet optimal pour se rendre à un dîner, repérer la caisse la plus rapide au supermarché ou la meilleure façon de disposer les valises dans le coffre de la voiture.
    D'ailleurs, du trafic aérien aux cours de la Bourse, en passant par les effets spéciaux au cinéma, les mathématiques sont partout, omniprésentes.
    Dans ce récit vivant, plein d'humour, l'un de nos plus grands mathématiciens, Pierre- Louis Lions, médaillé Fields, raconte sa jeunesse entre maths et rockn'roll, sa rencontre avec Cédric Villani dont il a dirigé la thèse, le monde à part des « matheux », ces problèmes réputés insolubles depuis des décennies qui trouvent soudain une solution, et démonte au passage quelques mythes comme celui du génie solitaire qui se nourrit seulement d'équations...
    Un voyage fascinant dans la tête d'un géant des maths.

  • La véritable histoire des virus comme on ne vous l'a jamais racontée !
    Des virus, on connaît souvent le pire, voici qu'un livre nous en révèle toutes les facettes.
    Savez-vous par exemple que ce sont des virus qui ont permis à notre espèce humaine de fabriquer un placenta, ou que certains d'entre eux nous aident à nous défendre contre d'autres virus ? Deux avantages décisifs dans l'évolution. Alors, ennemis ou alliés ?
    Une chose est sûre, les virus sont bien plus anciens que l'humanité. Insolites, fascinants, incasables, ils excitent la curiosité des chercheurs.
    On en connaît des minuscules et des cinquante fois plus gros, certains parasitent leurs propres congénères, d'autres, comme le SARS-CoV-2, sautent la barrière d'espèce pour nous contaminer. D'ailleurs, comment les classer : sont-ils même des êtres vivants ?
    Et demain, que nous réservent-ils ?

  • Non, les chasseurs ne sont pas, comme ils le proclament, les « premiers écologistes de France », non, la chasse ne protège pas la nature. Elle est un désastre écologique.
    Grâce à une approche scientifique, documentée, ce livre démonte toutes les affirmations des chasseurs. L'élimination des animaux « nuisibles » qui ne le sont pas, les « régulations » censées garantir un équilibre écologique qui ciblent des espèces en voie de disparition, la gestion des réserves naturelles pour mieux y chasser...
    L'auteur n'est pas un militant anti-chasse, mais un connaisseur de la faune sauvage. Au terme d'une enquête minutieuse sur le milieu de la chasse, il livre les données scientifiques, les vrais chiffres, décortique les textes de loi.
    Entre 2000 et 2018, la chasse a tué 364 personnes. Soit dix à vingt personnes par an.
    « Il n'est pas certain que la société accepte encore longtemps que des citoyens soient abattus par d'autres, pour la seule raison qu'une minorité bénéficie d'une autorisation à tirer au fusil presque partout dans les campagnes, pour s'amuser » écrit Pierre Rigaux.
    Le coût caché de la chasse c'est aussi la perte de biodiversité, les milliers de tonnes de plomb éparpillées dans la nature, les maladies transmises par les lâchers d'animaux pour les tirs, la souffrance des millions d'animaux élevés pour la chasse, tués ou blessés à mort dans la nature.
    Un travail inédit et édifiant.

  • Que se passe-t-il dans la tête de votre chat ? Comment perçoit-il le monde ? Quel est son degré d'intelligence ? D'ailleurs est-il plus intelligent qu'un chien ? Quelles émotions ressent-il ? Est-il doué de conscience ? A-t-il une morale ?

    Les progrès en éthologie ont révolutionné notre regard sur l'animal. En nous projetant pour la première fois dans la façon de penser et de ressentir du chat, ce livre nous offre une meilleure compréhension de notre félin préféré.

    Nourri des dernières avancées scientifiques, il nous éclaire sur la manière dont notre compagnon apprend, perçoit le temps ou noue des liens avec l'humain. Il nous dévoile ses facultés insoupçonnées : le chat maîtrise une certaine forme de mathématiques, apprécie la musique (mais pas n'importe laquelle), possède des talents de thérapeute...

    Enfin, il nous apprend à décrypter son langage corporel et à mieux communiquer avec lui.

  • Imaginez que l'on vous pose la question suivante : « Que représente la musique pour l'humanité et pour vous en particulier ? » Sans doute répondriez-vous : « Un passe-temps agréable. » Et si l'on vous demande de choisir pour votre enfant entre l'apprentissage d'une langue étrangère ou celle d'un instrument. La musique passerait généralement après. Après tout, elle n'est pas si essentielle...

    Ce livre prend à contre-pied cette idée reçue. La musique est une nécessité biologique qui a contribué à transformer notre cerveau et a joué un rôle décisif pour la survie de l'espèce. Il n'existe d'ailleurs pas de civilisation sans musique.

    En présentant de façon accessible les dernières découvertes scientifiques, Emmanuel Bigand et Barbara Tillmann, scientifiques et musiciens, montrent à quel point la musique peut changer notre vie, quels que soient notre âge, sexe, nos aptitudes ou notre niveau d'études.

    Des effets surprenants qui commencent même avant la naissance. La musique joue un rôle essentiel pour les nourrissons. Elle est sans doute le meilleur soutien scolaire. Elle favorise la sociabilité. L'écoute musicale est bénéfique pour la santé et permet de lutter contre le vieillissement de l'esprit. Mais on peut aussi manipuler avec de la musique. Vous saurez ausi pour quelle raison les airs entendus pendant l'adolescence nous marquent si profondément et pourquoi nous aimons tant les chansons tristes...

  • Et l'Homme découvrit l'intelligence animale...

    Savez-vous que les poissons ont des peines de coeur ? Que les fake news existent chez les gallinacés ? Que le rat sait faire preuve d'intelligence émotionnelle ? Que le poulpe utilise une carte de navigation cognitive pour s'orienter ? Avez-vous déjà entendu parler du podomètre de la fourmi, de l'art de la consolation chez les corbeaux, ou du drongo, un passereau machiavélique qui imite les cris d'alerte d'autres espèces afin de les faire fuir et de leur voler la nourriture ?

    Les preuves d'une intelligence animale s'accumulent : la mémoire, l'aptitude à résoudre des problèmes, mais aussi la créativité, la sensibilité, et même la culture censée être la dernière barrière infranchissable entre l'être humain et l'animal.

    En évitant le piège de l'anthropomorphisme, l'auteur raconte, de nombreux exemples à l'appui, cette recherche en plein bouillonnement.

    Une avancée dans la connaissance qui devrait rendre l'Homme plus conscient de sa place au sein de la nature.

  • Vous vous posez encore des questions sur le réchauffement climatique ? Pas de panique, cela ne fait pas de vous un « climatosceptique ». Le dossier climat a été pris en otage par des clans, que nous sommes priés de croire sur parole.

    Grâce à ce livre complet, synthétique, instructif, vous allez pouvoir vous faire une opinion éclairée.

    François-Marie Bréon vous dit ce que la science sait aujourd'hui de façon certaine et ce sur quoi elle doute encore.

    « Le GIEC est un instrument politique » ; « le climat sur la terre a toujours varié » ; « il est impossible de prévoir à si long terme » ; « les modèles ne sont pas tous d'accord entre eux » ; « la responsabilité de l'Homme n'est pas certaine »..., à chacune de ces idées reçues, ce physicien climatologue apporte une réponse claire, précise et argumentée.

    A rebours des discours hors-sol, il nous explique pourquoi le nucléaire est un passage obligé pour atteindre le 100% énergies renouvelables, et souligne au passage le rôle fondamental des citoyens pour gagner la bataille du climat.

    Le vrai /faux du climat qu'on attendait !

  • Pendant des mois, la moitié de l'humanité a été confinée. Le Covid-19 a fait basculer nos existences dans l'inattendu, l'incertitude, l'angoisse.

    Jean-Dominique Michel est spécialiste en anthropologie de la santé. Il est le premier à avoir perçu le décalage entre la réalité de l'épidémie et les discours des autorités politiques et sanitaires. Absence de tests de dépistage, confinement généralisé de toute la population, mensonges sur le rôle des masques..., il dissèque les décisions absurdes. Grâce à un solide travail documentaire, il nous permet de comprendre en quoi les pouvoirs publics ont failli et pourquoi nous aurions pu agir autrement. Surtout, il jette une lumière crue sur le mal qui sape notre système de santé. Pour lui, il est temps de bâtir une véritable « démocratie sanitaire ». La résilience collective acquise durant l'épreuve doit nous permettre d'y arriver.

    Qu'aurions-nous dû savoir ? Comment nous préparer, si demain la menace réapparaissait avec un virus plus contagieux et plus létal ? Quelles leçons tirer de cette crise pour en sortir grandis ?

    Un regard non académique, une analyse édifiante. La réponse à vos questions est dans ce livre.

  • Ce livre nous montre que l'on peut échapper à la peur viscérale de la mort, à l'angoisse de la fin, à l'anxiété du néant. Que l'on peut partir apaisé. À condition de ne plus escamoter « la fin de vie » comme on l'appelle aujourd'hui, mais au contraire, de la préparer et même de la vivre intensément, aux côtés de ses proches et avec l'aide du personnel soignant.
    Le docteur Sylvie Cafardy accompagne au quotidien les patients, leurs familles et ses collègues soignants avec, chevillée au corps, l'idée que la mort n'est pas la fin brutale que l'on imagine. Cette conviction, elle l'a puisée dans les EMI, ces Expériences de Mort Imminente vécues par des patients. Des témoignages bouleversants, finement analysés, dont elle tire des enseignements pragmatiques à la fois pour les personnes en fin de vie ou porteurs d'une maladie chronique à pronostic défavorable, pour leurs familles et pour le personnel médical ou paramédical (infirmiers, aides-soignants...).
    Nourri d'expériences vécues, de connaissances scientifiques et de références philosophiques, ce livre s'inscrit dans la lignée des Ars Moriendi, ces Traités de la Bonne mort que l'on lisait il y a encore quelques siècles.
    Surtout, en questionnant notre façon de mourir, l'auteur nous interroge sur le sens de notre vie et les leçon

empty